articles poèmes / News

Comment dépasser ses limites pour devenir libre ?

Aujourd’hui, je vais essayer de répondre à la question ‘Comment dépasser ses limites pour devenir libre ?’. En fait, cet article participe à l’évènement interblogueurs ‘Comment dépasser ses limites’ du blog ‘Apprenti-Randonneur’. J’apprécie beaucoup ce blog et mon article préféré est : Comment faire des supers jeux d’orientation avec vos enfants.

D’abord, pourquoi ai-je choisi d’écrire sur ce sujet ? J’essaie moi-même de me sentir libre depuis un certain temps. J’aspire à la liberté de mon esprit et de ma conscience, qui pendant longtemps semblaient être enfermées dans une cage. En fait, c’était comme si j’étais dans une prison dont je ne pouvais pas sortir.

Au fil du temps, surmontant nombre de mes peurs, travaillant sur moi-même, me rapprochant de moi-même, me livrant à l’introspection sur mon blog, j’ai doucement embarqué dans mon désir de liberté intérieure.

J’ai atteint mon cœur calmement et sans revers, j’ai réussi à être moi-même et j’ai surmonté beaucoup de mes limites. J’ai commencé à révéler mon âme, marchant avec audace sur un bon terrain, déjà piétiné par moi, complètement en dehors de ma zone de confort.

Même un de mes mots qui me rappelle le bonheur est la liberté. Et c’est pourquoi je suis ici – pour écrire et partager mes histoires qui m’apportent du bonheur, donnent du sens à mes journées et m’aident à m’épanouir. Cela contribue aussi à ma liberté intérieure.

Je peux donc dire avec confiance que j’ai dépassé mes limites pour me sentir libre. Voici comment je l’ai fait plus en détail :

Mes 6 étapes pour dépasser ses limites :

Ces 6 suggestions que j’ai faites pour dépasser ses limites peuvent ne suffiront peut-être pas à certains, mais elles le seront peut-être davantage à d’autres.

Je les ai choisies précisément parce qu’elles étaient mes pas que j’ai parcourus pour atteindre le point de l’alliance et pouvoir dépasser mes limites.

C’est à vous de décider si vous en avez besoin ou si vous le faites vous-même, simplement en surmontant la peur qui vous empêche de faire le premier pas vers le changement. Tout comme moi…

Parce que les aspects positifs de cet engagement sont bien plus que ceux qui n’étaient pas si bons.

La prise de conscience

Pendant de nombreuses années, ma vie a stagné. J’accumulais des diplômes, mais il n’y avait pas de résultats. En fait, qu’est-ce que j’attendais comme résultat ? Même moi je ne le savais pas.

J’ai couru dans les deux sens, j’ai commencé à travailler ici et là, je n’avais pas d’objectif, je n’avais pas de rêves, je n’avais aucune idée de comment je voulais que ma vie se déroule.

Je vivais tous les jours et ne réfléchissais pas au sens de mon existence. Jusqu’ici tout va mal.

Alors je suis tombée malade, déprimée et j’ai passé quelques ans vagues remplis d’apitoiement sur moi-même et d’autodestruction.

De cette façon, j’ai insulté non seulement moi-même, mais aussi d’autres personnes qui croyaient en moi et en ma croissance en tant que personne.

Plusieurs fois, ma sœur m’a donné des idées pour commencer à écrire mes propres œuvres. J’avais essayé d’écrire quelques poèmes jusqu’à présent, mais pas beaucoup.

Cependant, j’avais le sentiment que je voulais écrire et partager et je cherchais du changement. Je voulais vivre dans le moment présent et arrêter de vivre dans le passé. Alors j’ai commencé à bloguer.

Évaluer mes forces et mes faiblesses

Comme tout le monde, je suis une personne avec ses propres forces et faiblesses.

J’ai rapidement évalué certaines de mes forces et de mes faiblesses, et pourtant je me suis mis au travail. Alors, je savais que j’avais peur des gens, que je n’aimais pas exprimer mon opinion, que je me respectais peu et que je n’avais pas beaucoup de confiance en moi, mais je me suis tout de même lancée dans cette aventure. Je me suis rendue compte que j’adorais écrire en rimes, j’avais même fait des textes sans rimes, donc l’écriture s’est avérée être une bonne perspective.

J’ai commencé à publier un article chaque semaine dans lequel je parlais de moi, de mes expériences, de mes douleurs et de mes envies.

Mon français s’est également avéré être une alternative, puisque j’ai récemment commencé à vivre en Espagne, dont je ne connaissais pas du tout la langue.

Et oui, malgré ces faiblesses et ces forces, j’ai commencé à me révéler au monde et à moi-même. J’ai dépassé mes limites !

Bien sûr, l’introspection d’un an que j’ai faite sur mon blog m’a permis de mieux me connaître et de trouver pas mal de traits de caractère. Certaines faiblesses que j’arrive même à transformer en atouts comme la découverte que je suis une personne hypersensible.

Mais voici plus sur le travail sur moi-même.

Un travail constant sur soi

Grâce à l’écriture, je grandis personnellement et professionnellement. Cela me permet également de surmonter mes peurs, de grandir en tant que personne et de commencer à mieux communiquer avec moi-même et avec les autres.

L’immense introspection durant toute l’année de blogging m’a permis de mieux me connaître. J’ai aussi commencé à mieux me comprendre et à comprendre les autres. Une fois de plus j’ai dépassé mes limites – je me suis rapprochée de moi-même, j’ai osé être un peu plus égoïste et me sentir libre dans mes pensées et mes écrits.

Ainsi, d’observateur passif de mes réactions et actions, je suis devenue acteur de ma vie.

Se lancer de nouveaux défis

Quand on veut dépasser ses limites, il faut en faire un peu chaque jour pour garder éveillé ce désir de transcendance. Alors j’ai relevé des défis qui étaient difficiles pour moi, mais à chaque fois je me suis surpassée rien qu’en les commençant. Il y avait des gens qui m’ont aussi défié et je n’ai pas abandonné à cause d’eux et à cause de mon public ici. J’ai donc réussi. J’ai réussi à repousser mes limites.

Célébration des victoires

J’aime toujours me complimenter sur ce que j’ai accompli. Je continue à le faire en énumérant mentalement devant mes yeux ce que j’ai traversé pour en arriver là. Je me sens extrêmement heureuse avec moi-même et je veux plus. Et je veux toujours dépasser mes limites. Le fait même que je recommence à écrire, je l’accepte comme une récompense pour moi-même.

Gratitude

La gratitude est un indicateur puissant que m’est venu ici parce que je le voulais et rien de plus. Cela me donnait l’occasion de remercier à chaque fois pour le travail réussi sur moi-même et d’en vouloir toujours plus.

Je me remercie toujours pour ce que j’ai accompli.

Dépasser ses limites et soi-même se fait par une gratitude constante pour ce que nous avons accompli et pour ce que nous traversons.

J’apprécie et emporte avec moi ce qui est le plus précieux et le plus inspirant pour aller de l’avant.

Je suis reconnaissante et je ne regrette aucune de ces 6 suggestions qui m’ont permis d’atteindre le plus haut sommet de ma vie jusqu’à présent – me comprendre, apprécier ce que j’aime et ce en quoi je crois le plus. Aussi pouvoir dépasser mes limites et ne rien regretter !

J’aime souvent me remercier quand je dépasse mes limites en continuant à écrire… C’est ma gratitude et une des pratiques les plus importantes qui donnent un sens à ma vie en ce moment.

Ce qui me fait continuer à essayer de me surpasser même avec mon écriture.

Le poème ‘Dépasser ses limites’

Vous pouvez, je le sais !
Et vous réussirez !
Vous êtes plus que vous ne le croyez !
Vous avez des opportunités auxquelles vous n’aviez jamais pensé.
Et vous ne l’avez pas essayé par peur, c’est tout.
Imaginez que vous êtes tout-puissant –
Alors ce ne sera pas intéressant …
Alors lancez-vous dans la vie,
Gagnez vos batailles,
Même si vous perdez parfois …
N’abandonnez pas au premier échec,
Mais toujours perséverez.
Soyez comme l’oiseau !
Ayez ses ailes !
Soyez l’air qui entre dans ses poumons
Quand il vole le plus haut !
Soyez léger comme lui,
Et vous ne sentirez jamais
Que vous tombez de temps en temps,
Reprenant votre envol !

Conclusion

Dépasser ses limites peut devenir une pratique très humaine et réalisable qui nous fait voler et nous sentir libres. Les succès que nous obtenons et les sommets que nous gravissons ne sont rien si nous n’avons pas ce zèle avec lequel nous le faisons.

C’est nous qui devons nous remettre en question et nous challenger quand c’est nécessaire.

Le désir avec lequel nous gravissons ces sommets doit venir avant tout de notre cœur, et non être guidé par les ambitions et les désirs des autres.

Peu importe le nombre de sommets que vous parvenez à franchir, votre vraie victoire, aussi le moteur le plus puissant de votre bonheur est de vous transcender et de vous dépasser. De dépasser ses limites !

Photo by Tony L, Marek Piwnicki, Juan Jose on Unsplash

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout et à bientôt !

Si l’article vous a plu, je vous recommande de vous abonner à mon blog pour continuer à recevoir des articles de qualité 🙂 !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! :)

Commentaires

16 mai 2022 à 18h49

Très intéressantes ces astuces ! Personnellement j’en rajouterais une septième : RELATIVISER ! On se fait (moi en tous cas) trop souvent tout un monde de pas grand chose 🙂



16 mai 2022 à 21h32

Merci, Genka, pour ces pistes intéressantes. Sortir de sa zone de confort apporte toujours un « plus », même si ce n’est pas toujours celui auquel on s’attendait… 😉



17 mai 2022 à 9h42

Merci beaucoup de ta participation à mon carnaval, c’était très intéressant 🙂



17 mai 2022 à 14h52

Merci pour cet article clair et inspirant.
Mon parcours ressemble au tien et j’ajouterai que pour déplacer une montagne, on commence toujours par une pierre.
Merci Genka.



18 mai 2022 à 14h53

La première étape pour être libre. C’est d’enlever ses croyances limitantes et de faire des actions simples régulièrement 🙂



18 mai 2022 à 18h23

Dépasser ses limites …. Croire en ses capacités à se transcender … travailler sur soi et son for intérieur … et puis bien avec de la gratitude …. Beaucoup de gratitude pour ceux qui nous aident …. Mais surtout pour Soi 🙏



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.