Articles / défi 1 / News

Être l’acteur de sa vie, pas un spectateur

Être l’acteur de sa vie, pas un spectateur. Aujourd’hui, j’ai décidé d’écrire sur ce sujet, pas par hasard, mais parce que j’ai moi-même souvent dans ma vie voulu accepter mon destin et ne pas agir, pensant que c’était quelque chose qui n’était pas pour moi. Le sentiment que je suis un spectateur, de regarder ma vie de côté et d’aimer ce qui s’y passait, même si quelqu’un d’autre le dirigeait, était souvent la meilleure solution à une situation à l’époque.

Ce qui a fait de moi un acteur dans ma vie

Alors qu’est-ce qui m’a fait agir finalement ? Les circonstances? Mes proches ? Gagner en confiance en soi ? Trouver un sens à ma vie ? Je crois que tout m’a aidé – tout comme pour faire un plat savoureux, il faut ajouter beaucoup d’épices, aussi ma détermination a dû être assaisonnée avec toutes sortes d’aides pour lui donner un coup de pouce et y arriver…

Cela fait quelques mois que je parle du bonheur sur ce blog et de la façon dont je l’obtiens dans ma vie de tous les jours. J’ai commencé ce blog parce que je le sentais en moi. C’est ainsi que je l’ai voulu et j’ai spontanément décidé de parler de bonheur.

Mais pour être honnête, j’étais aussi guidée par les signes que le destin m’avait envoyé jusqu’ici. Je crois au Destin, Dieu ou qui, de quelque manière que ce soit, veut l’appeler pour lui-même. Je crois en mon Intuition; je crois en mon Cœur. Je peux continuer à énumérer les définitions de ce qui me motive à agir, et en qui j’ai confiance. Je sais aussi qu’ils me protègent et m’aident… Le plus important dans ce cas, c’est que tous les jours, petit à petit, j’arrive à croire en moi.

Par conséquent, quoi qu’il arrive dans ma vie, je sais que je suis celle qui peut la changer. C’est à moi de décider si je réagirai, comment je réagirai et si je me battrai pour apporter le changement souhaité dans ma vie. Et moi, bien sûr, je choisirai de continuer à avancer et à me battre.

Choisir d’être l’acteur principal de sa vie, pas un spectateur

Réalisation

J’ai donc réalisé que je suis l’acteur principal de ma vie et que ce que je pense, ressens, rêve et veux est une priorité. De plus, je suis celle qui détermine ce qui va arriver à ma vie. Je suis celle qui accepte le succès, mais aussi accepte les échecs, et pourtant avance. J’ai réalisé qu’il ne faut pas rester immobile; il faut bouger au sens propre comme au figuré. Je dois agir pour que je puisse réaliser mes rêves. Il faut que je déplace la Pierre de la Chance pour l’attraper, même si cela ne m’est pas destiné. Je serai celle qui fera l’impossible pour que cela lui arrive. Je vais tomber, je vais me relever, mais j’accepte l’échec comme un début d’une vie meilleure.

La différence entre être l’acteur de sa vie et être un spectateur

La réconciliation avec le destin est pour les spectateurs de leur vies, pas pour les acteurs. L’acteur de sa vie agit d’une manière ou d’une autre. Un spectateur est celui qui accepte son destin, ne l’interrompt pas et, par exemple, préfère faire ce dont ils n’ont jamais rêvé. L’acteur de sa vie voie les échecs comme un pas vers son succès, comme un moyen de changer à nouveau de direction, de sortir de sa zone de confort et de trouver de nouvelles idées. Un spectateur est celui qui, lorsqu’il éprouve des difficultés, désespère, cherche du réconfort auprès de ses proches, devient stressé et même déprimé.

Lequel des deux choisir ?

En bref, être l’acteur de nos vies nous rend vivants, nous fait réaliser nos rêves, nous permet de réussir, de vivre nos vies comme nous le voulons, nous apporte réellement du bonheur et nous rend heureux. Si nous sommes spectateurs de notre vie, nous ne comprendrons pas toute notre vie ce que c’est que de réaliser un rêve qui nous semble impossible. Nous ne ressentirons pas l’adrénaline qui nous remplit lorsque nous marchons sur le chemin du succès. Nous ne ressentirons pas le bonheur auquel nous aspirons tant parce que nous acceptons le fait que ce n’est pas vraiment pour nous.

Alors, chers lecteurs, à laquelle des deux définitions voulez-vous appartenir ? A vous de réfléchir 😉 !

Voici mon poème de la semaine en rapport avec le sujet de cet article :

Croire que tu es l’acteur principal de ta vie

Croire qu’il y a une force qui te protège, …

Il n’y a qu’un seul chemin vers le bonheur, celui dans lequel nous réalisons que nous sommes les personnes les plus importantes dans nos vies ; nos besoins, nos rêves, nos désirs, nos ambitions, tout ce qui vient de l’intérieur, de nous, de notre cœur… c’est à dire la prise de conscience que nous sommes les acteurs principaux de nos vies.

As-tu une maison – ton humble foyer ?
Cherches-tu à y retourner pour y rester ?
Est-ce que tu commences à manger
Et à boire comme un bon gourmet,
Un verre plein de rhum de qualité?
Aimes-tu regarder les murs blancs devant toi ?
Comme si tu as l’air plus pâle à côté d’eux, sоus le toit.
Au bout d’un moment, tu oublies combien tu as bu …
Tu te détendes lentement, tu ne penses à rien.
Tu aimes communiquer avec toi-même,
Tu aimes ne pas te disputer,
Et ne remonter le moral de personne.
Tu restes comme ça pendant des heures.
Tu effaces toutes les peurs.
Tu es prêt à découvrir de nouvelles passions,
Le jour est venu,
Ton destin est à nouveau entre les mains de Dieu…

… mais savoir que c’est toi qui la fais agir et la guider

Tu es l’acteur principal de ton film intitulé Vie.
Tu contrôles ton propre destin.
Tu es celui dont ta journée dépendra aujourd’hui.
Tu es celui qui détermine si le bonheur peut entrer dans tes mains.

Apprendre des autres, mais pas comparer à eux

Voir la vie des autres et apprécier ce qu’ils accomplissent nous distrait souvent de nos valeurs et de nos envies. Nous ne comprenons pas que ces gens sont là, traversant un tas d’autres histoires et d’échecs dans leur vie. Nous connaissons notre propre histoire, et nous devrions être reconnaissants de ce que nous sommes et de ce que nous avons la possibilité de faire, échec après échec.

Mais nous sommes avant tout l’acteur principal de notre film intitulé Vie, nous nous efforçons donc d’apprécier nos qualités et de les développer. Peu importe si nous pouvons récolter du succès ou si nous pouvons atteindre ce rivage où nous savons que nous serons calmes, heureux et peut-être tout simplement comme nous voulons être.

Par conséquent, il est bon d’observer la vie des autres dans son ensemble et de prendre exemple, mais de ne pas s’apitoyer sur soi-même. Il est bon d’apprendre d’eux, mais pas de se comparer à eux.

Une fois que j’ai découvert le sens de ma vie, il était temps de changer

En remontant le temps, je me rends compte que je n’ai pas pu apprécier ce que j’avais et c’était pourquoi je ne me suis jamais sentie heureuse. Me comparer au reste du monde ou regretter des rêves non réalisés m’a empêché de me sentir à l’aise et n’a pas permis au bonheur d’entrer dans ma vie.

Le temps est venu, en apprenant tous les jours

Maintenant, chaque jour, j’apprends à apprécier ce que j’ai, à tourner le dos à mon passé et même à en tirer des leçons.

Maintenant, chaque jour, je sais que j’ai l’opportunité de changer ma vie pour le mieux, je me sens reconnaissante pour tout ce qu’elle contient. Je suis consciente que certaines situations qui m’arrivent servent de signes directeurs, d’autres me développent, d’autres me corrigent.

Mais il y en a ceux qui ne sont pas agréables, mais je leur en suis aussi reconnaissante, car ils m’ont appris ce qu’il ne faut pas être, et plus précisément à être moi-même.

Je donne mon premier exemple à…

Je donne mon premier exemple à mon enfant…

Ainsi j’aprends tous les jours de transmettre ces connaissances et cet exemple à mon fils. C’est l’une de mes missions les plus importantes dans la vie. Devenant le sens de ma vie, donnant un sens à mon existence, mon petit enfant sera le modèle sur lequel je travaillerai pour pouvoir me débarrasser de ce que je n’aime pas en moi et apprendre avec lui à être l’acteur principal de nos vies. Il est donc temps de changer. En me changeant pour le mieux, je sais que je vais forger mon caractère et donner un bon exemple de mon plus grand sens à la vie – mon fils.

Je vais essayer de lui apprendre à être bon avant tout, mais pas naïf et heureux, mais à ne pas accepter que l’argent soit avant tout. Après tout, l’argent est un moyen, mais pas une fin.

« N’éduquez pas vos enfants à être riche. Apprenez-leur à être heureux. Ainsi, ils connaitront la valeur des choses et non leur prix. »
Steve Jobs

Se rendre compte que je suis l’acteur principal de ma vie, mais je ne suis pas la seule là-bas

Nous sommes ceux qui dirigent nos vies, mais nous ne sommes pas les seuls là-bas. Nous savons que nous sommes bons dans un domaine, que d’autres sont bons dans d’autres, et ils peuvent nous aider dans ce domaine. Inversement, nous pouvons aider quelqu’un d’autre. La vie est une série de relations sociales et nous sommes entourés de personnes proches. Mais nous sommes toujours en contrôle de la situation et de ce qui nous arrive. C’est nous qui indiquons où ira le navire sur lequel nous sommes embarqués et nous savons ce qui est le mieux pour nous.

Dans nos vies nous rencontrerons de nombreuses personnes, de nombreux destins, de nombreuses histoires qui ne peuvent que nous enrichir. Mais nous ne comprenons le vrai bonheur que lorsque nous comprenons pourquoi cela vaut la peine d’aller de l’avant et ce que cela vaut la peine de gagner pour nous-mêmes.

Et vous, êtes-vous sur le devant de la scène dans votre vie ? Votre cœur remporte-t-il la première place du classement des cœurs les plus importants du monde ? Êtes-vous l’acteur principal de votre vie ? Pensez-vous que votre bonheur rendra heureuses les autres personnes que vous aimez ? A vous de réfléchir !

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout et à bientôt !

Si l’article vous a plu, je vous recommande de vous abonner à mon blog pour continuer à recevoir des articles de qualité 🙂 !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Commentaires

16 août 2021 à 15h15

Bonjour Genka,
Merci pour cet excellent article qui nous pousse à réfléchir si nous sommes acteur ou spectateur de notre vie. Grâce à cet article j’ai pu me poser la question, est-ce que je suis vraiment l’acteur principal de ma vie ?
Christophe



16 août 2021 à 15h45

Dans cette société, c’est difficile d’être acteur de sa vie. C’est pour ça qu’il faut prendre du temps pour soi, afin de vivre pleinement notre vie 😉



16 août 2021 à 16h13

Merci Genka 🙏 pour cet article plein de vérité et d’enthousiasme … et je dois t’avouer que j’apprécie beaucoup tes poèmes qui sont authentiques et inspirants 😉



16 août 2021 à 16h51

Il m’a fallu du temps pour le comprendre et aujourd’hui je dis merci à la vie de m’avoir fait réalisé cela. Je crois que c’est le plus beau cadeau !



16 août 2021 à 19h00

Votre article me parle totalement ! A 37 ans j’ai pu être opéré et retrouver la pleine capacité de mon corps (et de ma confiance en moi), dès lors j’ai réalisé que le temps passait très très vite et j’ai immédiatement entrepris de réaliser mon rêve le plus fou. Je suis parti faire le tour de l’Amérique du Sud avec mon sac à dos pendant 1 an et me suis senti vivant comme jamais ! Nous prenons tous conscience à un moment donné que nous sommes l’acteur principal de notre vie… le tout est de ne pas le réaliser trop tard !



16 août 2021 à 19h22

Tellement important pour moi d’être acteur de ma vie, avec les bons et mauvais côtés et notamment de prendre mes responsabilités ! Merci pour ton article qui fait du bien !



17 août 2021 à 9h50

Être acteur de sa vie sans se mettre la pression, voilà un équilibre difficile à obtenir. Il faut trouver du temps avant de trouver le bon alignement, mais le principal est d’avancer 🙂



    17 août 2021 à 13h04

    Oui, c’est vrai, l’équilibre est très important dans tout ce que nous faisons, mais il est également important d’y mettre tout notre cœur pour être heureux.



19 août 2021 à 11h15

Etre acteur, c’est la clé 😉. Merci pour cet article !



20 août 2021 à 11h39

Très inspirant.
Je pense aussi d’être l’acteur de sa vie est très important si on veut en profiter pleinement, après tout on en a qu’une !
J’aime apprendre des autres, de part mes lectures entre autre, ils sont une source d’inspiration mais effectivement, l’inspiration ne devrait pas se transformer en comparaison qui ne fera que nuire à notre bien-être.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *