Articles / News

Résilience : l’art de survivre aux épreuves de la vie

Aujourd’hui je vais vous parler de la résilience ou de l’art de survivre aux épreuves de la vie.

En tant que personne qui a eu des moments difficiles dans sa vie et qui l’est toujours (réalisant qu’ils font partie de nous tous), j’ai décidé aujourd’hui d’écrire sur le thème de la résilience. Ce terme ne m’était pas très clair avant de commencer à bloguer, mais étant donné que c’est dans le cadre du développement personnel, je n’ai pas pu m’empêcher de tomber dessus.

En cherchant sur Internet des informations sur la résilience, je suis tombée sur le nom de Boris Cyrulnik, qui est considéré comme le pape de ce terme. (Plus tard dans le temps, j’ai l’intention de vous proposer un résumé d’un de ses livres qui en parle 🙂 !)

J’ai décidé de vous présenter en quelques mots ce que j’ai appris et comment j’ai relié cet apprentissage à mes propres expériences.

En plus, j’ai également fait une courte vidéo sur le sujet que je vous suggère de regarder.

J’ai aussi créé un poème qui résume ce concept tel que je le comprends.

Bonne lecture mais profitez d’abord de la vidéo !

Une autre vidéo YouTube de moi !

Qu’est-ce que c’est que la résilience ?

J’ai choisi quelques définitions de la résilience, que je citerai ci-dessous et que j’ai extraites d‘un article que vous pouvez retrouver ici : https://www.infirmiers.com/etudiants-en-ifsi/cours/cours-esi-resilience-nous-tue-pas.html

La résilience est une capacité d’adaptation d’une personne, suite à un traumatisme. Mais elle nécessite des interactions sociales pour se développer.

La résilience consiste à continuer à se développer après un traumatisme, mais différemment ; une nouvelle organisation qui n’est pas forcément plus forte que l’ancienne, ni plus fragile, juste différente.

La résilience c’est l’aptitude d’un corps à résister aux pressions et à reprendre sa structure initiale. En psychologie, la résilience est la capacité à vivre, à réussir, à se développer en dépit de l’adversité.

Le principe de résilience n’est pas un effacement du traumatisme mais une attitude de protection, une façon de mettre ses effets dévastateurs à distance pour continuer à vivre.

Mon expérience personnelle dans le contexte de la résilience

Si vous suivez mon blog, vous savez que je parle souvent de ma période difficile et de mon forte émotivité. Et comment j’ai découvert que j’étais une personne hypersensible.

Par conséquent, je ressens des émotions plus fortes, je vis des moments négatifs plus difficiles, j’ai une empathie et une compassion très développées.

Parfois, cela peut être une mauvaise blague pour moi en accumulant de la négativité à l’intérieur de moi sans communiquer avec personne. Ce que j’ai fait pendant longtemps et n’ai pas exprimé mes émotions, je n’ai pas parlé de choses qui m’excitent, je n’ai pas partagé, je n’étais pas moi-même, j’ai montré une fausse moi.

À partir de là, j’ai perdu la notion non pas du temps mais de ma personnalité. Je me suis perdue sans réaliser que tout ce qui m’arrivait n’était qu’une projection de ma mauvaise communication avec les gens. Et d’un certain nombre d’autres choses que je décris dans mes articles.

Donc en me perdant, je suis tombée malade et déprimée. Pendant longtemps ma communication avec les gens s’est totalement effondrée, j’en avais peur. Maintenant je comprends à quel point c’est important pour moi et pour mon épanouissement.

Je me rends compte que socialiser et chercher des réponses chez les autres est un moyen beaucoup plus facile et plus accessible de se tenir au courant de nous-mêmes, de nos besoins, des problèmes que nous voulons résoudre. Ou tout simplement pour mieux maintenir notre santé et notre bien-être.

Comprendre tout cela, et que toute cette prise de conscience vient d’abord d’une introspection intérieure, d’une connaissance intérieure de moi-même, qui me pousse en avant et à l’extériorisation, dont mon ami Eric Bouf parle dans son blog Gaïa – « D’Âme » Nature.

Conclusion

En fait, lorsque je partage mes émotions, parle de mes sentiments, communique sur mes pensées, leur influence sur moi diminue, surtout lorsqu’elles sont négatives. Mon état émotionnel devient partie intégrante du monde de l’autre personne, qui à son tour me comprend, me soutient et maccepte tels que ‘je suis.

Lorsque nous parlons à d’autres personnes, nous leur montrons de l’amour et du respect. Grâce à nos paroles, nous nous connectons mieux avec les autres et de cette façon nous pouvons les aider dans le besoin. Tout comme nous pouvons aider nous-même à travers ce discours.

L’amour est une bombe puissante qui explose dans nos cœurs et résonne dans les autres, en le donnant et en le recevant…

Ce que moi, j’appelle la résilience : rester aimé et aimer malgré les malheurs qui nous arrivent. La résilience est un art qui nous fait survivre aux épreuves de la vie. Oui !

Elle nous laisse purs et intacts tout en nous traitant nous-mêmes et les autres différemment.

Poème ‘La résilience’

Les plantes du désert sont assez résistantes, coriaces et têtues. Elles survivent même aux températures les plus extrêmes. Nous pouvons prendre exemple sur elles et être comme elles.

Ce cri humble, mais effrayé
Par les reproches qu’il pourrait provoquer –
N’attendant rien, même pour être entendu
Étant comme une pluie torrentielle
Qui tombant en plein été
Fait disparaître tous les maux du passé
Et laisse place à la vigueur et à la gaité.
Lorsque la canicule sévit,
Il y a la résistance qui l’emporte et la brise.
Puis cette même tempête se déverse
Sur le sol partiellement fissuré,
Un ouragan, une puissance, une force
Pour apaiser et réduire la douleur.
Toute la terre, fatiguée et déprimée, reprend vie,
Apprenant à surmonter ses blessures
Et ses souvenirs douloureux et pénibles
Évidemment visibles dans ses parties lezardées.
Elle peut affronter déjà les coups du sort
Ayant traversé ses jours sombres et obscurs,
Elle s’est réveillée différente d’hier,
Plus résistante qu’avant,
Plus éloignée qu’elle ne l’imaginait
Même dans ses rêves les plus fous
Et elle ne souffrait plus beaucoup.

En fait, elle avait toujours ses jours difficiles,
Mais elle savait qu’ils existaient de toute façon
Elle les acceptait,
Recherchait une socialisation, un soutien,
Des facteurs extérieurs pour la faire avancer.
En plus, l’altérité jouait un rôle,
Elle nous aide à survivre,
L’amour des autres est très important.
Accepter l’amour et donner de l’amour.
C’est le plus important,
Ça ne la fait plus penser seule dans son coin.
Mais elle communique, elle en parle,
Elle n’est plus toujours seuls.
Oui, ce cri avait peur d’être entendu,
Mais il est devenu plus résistant à mesure
Que la terre l’a été arraché de sa gorge et l’a versé sur l’espace vide
Pour être accepté, accueilli,
Pour faire place aux jours plus heureux à venir…

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout et à bientôt !

Si l’article vous a plu, je vous recommande de vous abonner à mon blog pour continuer à recevoir des articles de qualité 🙂 !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! :)

Commentaires

26 mars 2022 à 21h35

La vie est une succession d’épreuves . Nous devons apprendre à les surmontés , afin de continuer à évoluer 😉



28 mars 2022 à 10h27

Les dernières phrases de ton article et ton poème sont magnifiques et me parlent beaucoup ! L’amour et la communication sont quand même de fabuleux remèdes à beaucoup de choses, mais malheureusement on a tendance à l’oublier ! Merci pour ces rappels qui font du bien !



28 mars 2022 à 13h12

Merci Genka pour avoir mentionné mon article sur Gaïa … 🌈🙏🌳 … car en plus c’est un article dont je suis assez fier … et je te rejoins parfaitement avec la résilience qui fait partie des éléments dans lesquels j’aime puiser lorsque je me connecte à un arbre …



28 mars 2022 à 16h44

Merci pour cet article 🙏! J’ai découvert la résilience il y a quelques années suite à un traumatisme que j’ai vécu. Depuis, je sais que c’est une force pour moi d’être résiliente face aux nouvelles difficultés de la vie que je rencontre.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.