Articles / défi 1 / News

Renaître après s’être consumé dans les flammes

Qu’est-ce qui m’a poussé à écrire sur ce sujet aujourd’hui – renaître après s’être consumé dans les flammes ?

J’ai aimé cette comparaison avec le phénix, et j’ai commencé à penser, en tant que personne ayant vécu une situation difficile il y a quelque temps, à ma situation. Puis-je être aussi forte et omnipotente que cet oiseau de feu, moi, en tant qu’être encore vivant. Aujourd’hui, j’ai décidé d’y réfléchir très brièvement et de m’associer à cet oiseau, ayant le droit de le revendiquer, car j’ai moi-même été ressuscitée de cette manière.

J’ai le droit de le faire aussi, en tant que personne qui continue à vivre des situations difficiles, comme tout le monde sur terre, et de s’en remettre.

Tout le monde a le droit de tomber et de se relever. Permettez-moi de vous montrer un article atypique et d’utiliser une comparaison qui n’est pas du tout touchée dans de tels écrits.

Je commence comme d’habitude par un poème en rapport avec le sujet :

Avoir une âme Phoenix

renaître comme un phénix

Tous les jours, nous, les humains, mourons un peu,
Quand quelque chose ne va pas et que nous avons peur,
Et à chaque fois que nous faisons une erreur,
À chaque fois que nous ressentons de la douleur…

Nous coupons un peu de notre âme et de notre énergie,
À chaque fois que quelqu’un quitte nos vies,
À chaque fois que nous traversons une séparation.
Et à chaque fois que quelqu’un en qui nous avons confiance
Nous laisse dans la désolation,
Ce n’est pas du tout une bonne expérience…

Quand tout est arrivé,
Quand tout est fini,
Une partie de nous s’est déjà évaporée,
Et est en train de mourir,
Mais ce qui reste de nous renaît « comme un phénix ».
Enfin, on a tous une âme Phoenix, il suffit de l’ouvrir…

Acceptez de mourir un peu chaque jour,
Mais acceptez aussi que vous pouvez toujours
Déployer à nouveau vos ailes,
Et embrasser la vie qui vous attend avec elles,
Sachant que le meilleur reste à venir.
Enfin, l’âme souffre, mais renaît, « comme un phénix » .

Pouvoir renaître comme un phénix

Nous devons apprendre à renaître après nous être consumé dans les flammes comme un phénix tant que nous sommes vivants, que lorsque nous serons morts, on ne sait pas si nous aurons cette opportunité…

Lorsque nous nous trouvons dans une situation difficile, lorsque nous pensons que tout est fini pour nous et que nous ne pouvons plus avancer, nous devons savoir que nous avons la possibilité d’être ressuscités comme l’a fait cet oiseau mythologique phenix – il a été ressuscité après avoir été incinéré aux fondations, et a été ravivé à nouveau par les flammes.

C’est-à-dire que nous avons une seconde vie, mais seulement tant que nous sommes encore en vie ! C’est-à-dire que si nous pouvons encore respirer, sentir que nous sommes ici dans ce monde, nous devons savoir qu’il n’y a personne d’autre pour prendre cette place. C’est nous qui méritons de continuer à vivre nos vies jusqu’à notre vraie mort ! Nous ne devons donc pas manquer cette chance.

Renaître de ses cendres’

En faisant des recherches sur mon article aujourd’hui, en lisant surtout sur le phénix, je suis tombée sur cette grande phrase, assez liée au sujet sur lequel j’écris.

En étudiant cette langue au fil des années, j’ai découvert son extraordinaire richesse en termes d’expression. Il y en a beaucoup qui ne signifient littéralement rien ou signifient quelque chose qui n’a absolument rien à voir avec les mots utilisés. Personnellement, je suis très impressionnée par cela, car la base de chaque expression est un lien vers d’autres histoires intéressantes. Derrière elles se cache un conte de fées, une légende ou même une blague, si vous voulez…

Et en tant que philologue, je serai heureuse de partager des choses que je découvre sur moi-même et que je relie en quelque sorte avec mon blog.

Voici ce que j’ai pu trouver pour cette expression ‘Renaître de ses cendres’ dans un dictionnaire en ligne :

Signification : Apprendre de ses échecs pour ne pas reproduire les mêmes erreurs.

Origine : Dans la mythologie grecque, le phénix est un oiseau qui ressemble à un héron. Il est le symbole de l’immortalité et la résurrection. En effet, il serait mort puis ressuscité dans les flammes, d’où la formule “renaître de ses cendres”. L’idée contenue dans cette expression est qu’il faut savoir apprendre de ses défaites pour ne pas les reproduire ses erreurs par la suite.

À retenir

Ce que je pense utile de retenir à cet égard, c’est que la résurrection de l’âme, qui peut arriver, je l’accepte comme un nouveau départ de l’homme.

J’ai fait cette association parce que je sais que lorsqu’une personne est dans un état grave d’esprit, de corps, de pensées, elle se sent morte. Elle a le sentiment qu’elle n’est plus en vie, mais elle continue de respirer et ne sait pas ce qui se passe. D’ailleurs, elle se retrouve dans une impasse. Elle ne sait pas comment avancer, si elle peut le faire, si elle a le droit de se lever et de continuer sa vie.

Elle croit que sa présence dans ce monde est inutile et insignifiante. Selon elle, elle ne mérite pas de prendre sa place ici et maintenant. Exactement ce que j’ai ressenti il ​​y a quelques temps. Cela m’est bien connu, mais je sais depuis que chacun a le droit de continuer à entendre battre son cœur pendant les vrais jours qui lui restent à vivre.

Nous échouons tous à un moment de notre vie. Ce qui est important, c’est de pouvoir tirer les leçons de ces échecs et de ces troubles, d’apprendre où nous avons tort et, si nous le pouvons, d’éviter ces erreurs à l’avenir. C’est exactement ce que l’expression que j’ai mentionnée ci-dessus signifie et nous dit.

Et puisque tout le monde fait des erreurs, échoue, se sent coupable de quelque chose à un moment donné de sa vie, cela montre seulement que nous sommes des « HUMAINS ». Cela fait de nous tous des humains qui ont le droit de nous lever, de nous débarrasser de tout ce qui a été et d’aller de l’avant.

À vous de réflechir !

Cela ne fait-il pas partie de notre bonheur ? De savoir que même si nous sommes au fond, même si nous nous transformons en cendres, nous avons toujours une chance de sortir de là, d’être ressuscités dans notre nouveau départ.

Et vous, avez-vous eu l’impression que tout s’écroule sur vos têtes ? Avez-vous eu le sentiment de vous enfoncer dans un trou, comme si c’était la tombe qui vous attendait dans le futur quand vous n’étiez plus en vie ? Comment avez-vous fait pour vous relever après ça ? Ou avez-vous encore des difficultés avec cela? Je serai heureuse de lire vos commentaires ci-dessous 🙂 .

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout et à bientôt !

Si l’article vous a plu, je vous recommande de vous abonner à mon blog pour continuer à recevoir des articles de qualité 🙂 !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Commentaires

23 août 2021 à 16h33

Merci pour cet article très touchant. Très beau symbole que ce Phénix ! Et oui, parfois on a l’impression qu’on ne va pas remonter la pente et pourtant. Tu as raison de rappeler que nous sommes tous humains, qu’on peut tous se tromper mais aussi tous se relever et apprendre.



23 août 2021 à 19h04

Un texte très poétique pour résumer le cycle de la vie en somme. Tomber n’est pas grave si c’est pour se relever plus fort 🙂. Merci pour votre réflexion !



24 août 2021 à 2h44

Pas facile parfois de se relever mais pas le choix… il faut se brûler pour savoir que le feu est dangereux et dans la vie c’est un peu pareil. J’aime bien l’idée aussi pour la canne : on la brûle avant de la ramasser. Certains disent que cela repousse mieux l’année d’après…



25 août 2021 à 11h19

De très beaux mots. En effet lorsque l’on tombe très bas, nous ne voyons pas vraiment de porte de sortie.. Pour ma part la résilience a été pour moi une vraie force !



    25 août 2021 à 12h26

    Tout le monde a de la résilience d’une manière ou d’une autre. L’important est de savoir le développer et en tirer parti. Et le plus important est de comprendre que nous en sommes propriétaires !



27 août 2021 à 9h15

Renaitre de ses cendres … tel est la résilience de l’être … savoir consumer la vie jusqu’à devoir se régénérer … n’est ce pas une définition de vivre le moment présent 😉



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *