articles poèmes / défi 1 / News

Peut-on être heureux sans donner d’argent ?

Alors, aujourd’hui, je vais répondre à la question, peut-on être heureux sans avoir à donner d’argent ? Est-il possible d’obtenir gratuitement notre dose quotidienne de bonheur.

Avant de commencer ce blog, je ne me suis jamais demandée quelles étaient les choses qui me rendaient vraiment heureux. En fait, je pensais que j’étais la personne la plus malheureuse du monde. Je n’arrêtais pas de penser que pour être heureux, il fallait que quelque chose ou quelqu’un vienne changer ma vie.

Et puis, à l’aide d’une baguette magique, ces facteurs externes me feront croire à tous les gens en qui je ne croyais pas, et du coup je commencerai à m’entendre avec eux. Alors nous vivrons tous heureux ensemble.

Eh bien, c’est arrivé. L’homme et l’enfant sont également apparus. Mais était-ce vraiment ce que je cherchais ? Est-ce que c’est ce bonheur que je voulais atteindre ? Sans eux, ne pourrais-je pas être heureuse ?

Est-il possible sans facteurs externes ou conséquences supplémentaires d’être heureux ?

Dans son ignorance, on a vraiment besoin de ces conditions extérieures pour être heureux

Oui, ces facteurs complémentaires me rendent heureuse. C’est certainement le cas.

Certes, je l’ai dit à plusieurs reprises, mais l’engagement envers l’homme de ma vie et la naissance de mon fils, ainsi que la création de mon blog, ont aussi complètement changé ma vision du monde.

D’abord, le fait que je suis revenue à cette âme gaie, enfantine, pure que je possédais et qui s’est détruite au fil du temps.

Et puis, le fait que la relation avec une personne stable à côté de moi m’a ouvert les yeux, m’a montré que le monde a un autre côté de la médaille. Il m’a donné ma créature la plus aimée sur terre.

J’étais aussi motivée pour créer mon propre blog.

Peut-être que j’avais vraiment besoin de cette amitié étroite et de cette confiance en quelqu’un de différent de ma famille.

Mes yeux ont commencé à s’ouvrir de plus en plus, ma confiance dans les gens a grandi de toutes mes forces, mon cœur a commencé à donner et à recevoir de l’amour chaque jour, en grande quantité.

Je reconnais et insiste sur le fait que cette transition a été longue et toujours en cours !

Les avoir avec moi chaque jour m’apporte joie et motivation pour vivre pleinement chaque instant.

J’ai littéralement attrapé ces 5 sens bien développés avec toutes mes mains

Comme je l’ai dit, mes yeux se sont grands ouverts, pour commencer à remarquer des choses qui ne m’avaient pas du tout impressionnée auparavant.

Mes oreilles se sont ouvertes, dans le sens où j’ai commencé à écouter davantage ce qu’ils me disaient et à commencer à parler plus aux autres aussi. J’ai commencé à entendre et à apprécier les gouttes de pluie frappant la fenêtre ou le sol à l’extérieur. J’ai également réalisé à quel point il est précieux de bien communiquer les uns avec les autres dans le cadre de notre processus de développement, de partage et d’entraide.

Je sens des odeurs agréables. Par exemple, j’apprécie l’arôme d’une fleur.

Je touche chaque tissu, doux et simple et cela me fait du bien.

Toute ma vie j’ai eu mes 5 sens bien développés, mais incapable de les contrôler et les refoulant constamment en moi, je ne les ai pas rendus visibles afin qu’ils éveillent le désir de vie qui les accompagne.

Je suis la même personne

Ainsi, le changement pour le mieux s’est produit.

Non pas parce que ce changement est si énorme et frappant et que je suis une toute nouvelle personne.

Au contraire, je suis la même personne.

Mais avant, j’étais plongée dans les pensées des autres tout au long de ma vie, regardant constamment dehors, ne réalisant pas ce que j’avais à l’intérieur, supprimant tous les sentiments qui pourraient sortir de moi à un moment donné de ma vie.

Ce comportement a détruit et minimisé ma sensibilité, créant une barrière qui fermait tous les sentiments et émotions qui existaient en moi.

Tous mes sentiments et mes émotions sont restés à l’intérieur. Ils n’y pouvaient pas sortir. Mais en même temps ils étaient là, en moi. Ils ne sont jamais sortis mais ils sont restés tellement d’années que je n’ai pas essayé de les appeler. Je ne voulais pas qu’ils sortent, peut-être pour ne pas montrer à quel point je suis faible.

Et soudain, c’est cette faiblesse qui a dû les affronter tous lorsque le ballon a éclaté et a fait face à ce poids en même temps. Ce qui a été très difficile à mettre en œuvre.

Je ne leur ai donc pas donné de visibilité pendant très longtemps. À un moment donné, alors qu’ils se rassemblaient à l’intérieur, ils ont rempli cette bulle dans laquelle je les avais placés. Et cela a explosé, éclaté, débordant de sentiments et d’émotions qui n’avaient jamais été partagés, compris et avaient été réprimés depuis si longtemps.

En refusant de parler à qui que ce soit de mon côté le plus sensible, de mes moments les plus émouvants, j’ai créé mon faux moi, qui a commencé à me faire mal alors que mon côté sensible gonflait et se révélait.

Pourquoi je vous ai dit toutes ces choses-là ?

Eh bien, juste parce que tout tourne autour du bonheur qui me manquait avant que le changement ne se produise et du bonheur que j’ai maintenant.

Car seulement maintenant j’apprends chaque jour à profiter du moment, de la vie, des petites choses simples qui ne coûtent rien. Elles sont gratuites et se répandent tout autour de moi, du moment que je décide à me sentir mieux dans ma peau, à leur ouvrir les yeux, à mieux les entendre.

Je devrais aussi commencer à communiquer sur ce bonheur pour le transmettre, qui à son tour me revient deux fois.

Qu’ai-je appris pour être heureux ?

Qu’ai-je appris aujourd’hui de toute cette situation ?

Au moins, j’ai appris qu’il ne faut pas grand-chose pour être heureux. L’argent est une nécessité, mais il ne suffit pas à nous rendre epanoui.

Lorsque nous commençons à profiter de chaque instant de notre vie, à profiter de la vie comme si c’était le dernier, telle qu’elle est, d’ailleurs, alors des miracles commencent à nous arriver.

Ensuite, nous commençons à faire plus de miracles afin que plus de miracles puissent nous arriver.

Nous-mêmes sommes suffisamment intelligents, capables et confiants pour nous sentir et être heureux dans la vie. Nous commençons à faire des miracles et à créer du succès, ainsi qu’à réaliser des rêves. Nous construisons même un caractère, nous gravissons les échelons, lentement mais sûrement et avec audace.

Parce que nous savons que le sommet n’est qu’un objectif, le point final.

L’important, ce n’est pas la destination, c’est le voyage.

Robert Louis Stevenson

Le sommet est le point final, la destination, où quand on est là on n’a plus aucun intérêt. Il ne s’y passe plus rien. Ce qui attire notre intérêt à continuer d’avancer, c’est ce qui nous fait vibrer, nous fait nous sentir vivants. C’est à chaque étape de l’échelle.

C’est pourquoi il vaut la peine d’en profiter dès le début et de ne pas manquer un seul instant sur l’échelle. Parce que chacun d’eux fait de nous ce que nous sommes. Peu importe si nous avons échoué ou vécu quelque chose de mal sur l’un d’elle.

Nous avançons, sachant que des expériences incroyables nous attendent.

Peu importe combien de fois nous tombons dans l’incertitude. L’important est qu’à la fin nous apprenions toujours à marcher, mais aussi à marcher régulièrement et avec confiance.

Le moment présent avec pleine conscience

Un fait intéressant que j’ai pu apprendre est vraiment de profiter du moment présent, qui fait partie du bonheur quotidien, tout en étant en pleine conscience.

Et rien n’est requis pour cela. Il suffit de ressentir les expériences à l’intérieur et de laisser à part ce qui nous a impressionnés sans rien faire. Cela doit juste être dans l’esprit. Pas de réaction de notre part.

C’est pourquoi de temps en temps j’adore quand j’arrive à mettre mon téléphone portable de côté et à arrêter de photographier mes objets préférés que je croise en chemin. Juste pour profiter du moment. Et cela me permet de me détendre et de relaxer. Pas de stress et pas de précipitation. C’est juste un instant dans ma tête.

Le bonheur n’est-il pas gratuit ?

la rencontre

Je t’ai déjà croisé bien des fois,
Et j’ai même parfois pris des photos de toi,
Alors, j’ai décidé à nouveau de ne pas manquer l’occasion,
Et de te prendre en photo sans avoir ta permission.
Cette lune, une créature mystérieuse,
C’est mon amie fidèle et glorieuse.
Je l’appelle d’en bas,
Elle me rappelle la magie, je lui tends les bras.
Quand je te vois, je sais où je suis.
Quand je te vois,
Je me rends compte du chemin que je prends.
Et aujourd’hui
J’ai décidé de t’immortaliser dans mon âme
En partageant mes pensées sur toi dans mes écrits.’
Exaltée est mon étoile, les Vêpres, et en plus ma flamme.
Vous êtes les seules, dans le ciel,
Je vous aperçois parmi les branches des arbres,
Vous êtes entourées de leurs feuilles,
D’exquises beautés sculptées en marbre,
Ailleurs vous êtes au-dessus des lampadaires.

donner un sens à ma vie

Tu continues de me montrer le chemin, Ma belle étoile, Vêpres,
Vous faites partie de deux choses identiques, une paire,
Belle Lune, tu me rappelles la nuit qui vient de naître.
Quand j’erre et que je ne peux pas m’atteindre,
Vous êtes la boussole
Avec laquelle je peux atterrir sur mon cœur,
Et vous aussi, vous êtes la direction vers laquelle
Je dois être dirigée pour atteindre ma vraie nature.
Vous êtes en train de me donner la vraie vertu
Pour me faire redécouvrir mon imaginaire.
Vous êtes là pour me donner une bonne inspiration.
Une bonne continuation de mes efforts,
Vous êtes aussi une bonne motivation.
Lune, la belle forme de croissant que tu as parfois.
Tu te tiens près de mon étoile.
Et vous brillez toutes les deux de lumière.
À mes yeux, c’est un spectacle spectaculaire.
Ta faucille et ton corps, étoile, sont insérés
Juste entre les branches de mon arbre préféré.
Allongez-vous comme si vous étiez enveloppé dedans
Et endormez-vous profondément !
Mais de toute façon, vous m’avez déjà montré le chemin,
Je n’erre plus et je ne cherche pas farouchement
Ma vocation pour demain.

être heureux gratuitement

Je suis déjà consciente de moi-même,
Je reçois mon accomplissement suprême.
D’aileurs, je suis infatigable à les regarder.
J’obtiens mon bonheur désiré,
Je profite un instant du moment,
Je peux rêver éternellement.
En fait, je reçois mon bonheur gratuitement,
Plusieurs fois, sans mélange, naturellement.
Je saisis l’instant et l’apprécie,
J’ai besoin d’un peu et mon bonheur se crée.

En conclusion

Pour conclure cet article, je vais résumer et analyser les réflexions suivantes. Pour être heureux gratuitement dans cette vie, nous devons d’abord ouvrir grand les yeux pour voir les choses simples qui nous entourent. Nous devons ouvrir nos oreilles pour mieux nous comprendre et nous entendre ainsi que les autres autour de nous. Et pouvoir parler et communiquer, à la fois avec nous-mêmes et avec les autres. Parce que pour commencer à vouloir une connexion heureuse et normale avec le reste du monde, nous devons d’abord commencer à nous connaître nous-même, notre moi intérieur, puis commencer à connaître les autres. Cependant, il est très important de commencer par nous connaître, de nous accepter, de nous pardonner, puis de commencer à le faire avec les autres.

Un moment clé pour moi a été quand, grâce à mon blog, j’ai commencé à mieux me connaître et à découvrir mon hypersensibilité. Cela m’a donné un meilleur départ dans la vie et plus de sécurité dans mes actions et ma compréhension.

Nous devons aussi apprendre à révéler et partager nos émotions et nos sentiments plus souvent pour qu’ils ne restent pas et ne remplissent pas notre bulle intérieure. Car quand ça déborde et explose, alors le poids sera bien plus dur à supporter que si on les exprimait un peu à chaque fois.

À vous de réfléchir !

Alors que pensez-vous de ce bonheur gratuit ? Peut-on être heureux sans donner d’argent ? Pouvez-vous aussi essayer de l’obtenir, un petit peu tous les jours, avant même que quelqu’un d’autre ne vienne vous montrer que cela peut arriver et que c’est tout à fait réalisable ? Devez-vous attendre qu’un facteur extérieur change votre façon de penser et fasse de vous un adepte du moment présent afin d’en profiter au maximum pour le reste de votre vie ? J’ai hâte de lire vos réponses ou vos histoires ci-dessous !

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout et à bientôt !

Si l’article vous a plu, je vous recommande de vous abonner à mon blog pour continuer à recevoir des articles de qualité 🙂 !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! :)

Commentaires

25 octobre 2021 à 19h25

Personnellement je dissocie l’argent du bonheur. Pour moi les personnes les plus heureuses ne sont pas les plus riches (au contraire), par contre le manque d’argent dans une Société matérialiste comme la nôtre est, je pense générateur de frustrations, donc de malheur. Merci pour cette réflexion



25 octobre 2021 à 23h19

Le bonheur est un sujet qui m’inspire aussi. Il n’a pas de prix 😊. Hypersensible également, gérer ses émotions est une aventure. Vivre dans le présent aide à l’apprécier 🥰.



    26 octobre 2021 à 7h42

    Oui, et c’est le seul temps qui devrait exister. Les leçons de notre passé et les rêves que nous poursuivons pour l’avenir, mais nous ne les vivons et ne les réalisons que dans le présent. C’est le mieux que nous puissions faire pour être heureux.



26 octobre 2021 à 9h56

Personnellement je trouve le bonheur quand je nourris mes valeurs hautes. Toute ma propre difficulté a été de trouver et assumer mes valeurs hautes. Le milieu dans lequel j’ai grandi, mon environnement général n’était pas forcément adapté à ma personnalité. Quand le cerveau se bat pour trouver ce qui lui plaît et qu’il ne trouve pas, c’est la prison assurée. Pour s’évader, il faut chercher et trouver ce qui nous plaît et organiser notre vie autour.

Quels sont nos valeurs? C’est LA question.

On peut sentir à travers ton article que tu as trouvée la chose qui t’inspire le plus: la famille.
Mais ça ne sera pas le cas de tout le monde. Ça peut être l’argent pour de très très rares personnes mais j’ai remarqué de ma propre expérience (et c’est le cas de tous ceux avec qui je parle), que 90% des personnes qui croient avoir l’argent en valeur hautes, fantasmes l’argent en réalité. Ils croient que ça va leur apportés le bonheur mais ce n’est pas un désir sincère.

Néanmoins, des personnes comme Warren Buffet ont vraiment l’argent en valeur numéro une. Là c’est vraiment ce qui le rend heureux. Donc ma conclusion personnelle c’est que pour des cas extrêmement rare, l’argent peut rendre heureux mais soyez très très très vigilant au fait de fantasmer l’argent si vous pensez que c’est votre cas.

Merci pour ton article très sincère est authentique qui permet de nous faire notre propre réflexion 🙂



    26 octobre 2021 à 14h46

    Le fait est que les gens parviennent à être heureux avec et sans beaucoup d’argent. Le contraire, qu’ils peuvent être malheureux dans les deux cas, est également vrai. Le but est d’apprendre à être heureux avec et sans beaucoup d’argent. Cela se fait en appréciant le moment présent, qui peut être un moment où les rêves deviennent réalité, faire une petite pas de notre échelle vers le haut, une expérience inoubliable, faire une bonne action .. Il existe de nombreuses façons de nous rendre heureux, il suffit de payer plus d’attention à ce qui se passe autour de nous et être reconnaissant pour tout ce que nous avons. Avoir une famille, oui, ça me rend vraiment heureuse, mais ça m’a appris plein de choses que je n’avais pas remarquées avant et qui me rendent aussi heureuse.



26 octobre 2021 à 14h12

Je pense que ce qui rend le plus heureux c’est le fait de donner aux démunis sans rien attendre en retour 😉



    26 octobre 2021 à 14h50

    De bonnes subventions sont la meilleure décision qu’une personne puisse prendre pour atteindre le bonheur. En même temps, il rend une autre personne heureuse et lui-même. Merci pout ton commentaire !



27 octobre 2021 à 15h16

Merci d’avoir posé cette question!
Pour moi, l’argent est un outil utile pour faire des échanges, et c’est vrai que plus on en a et plus on peut trouver ce que l’on souhaite.
Mais est-ce vraiment ce que ‘on souhaite qui est important ou au contraire profiter de ce qui ne s’achète pas?
Beaucoup bloquent leur bonheur par rapport à leur niveau d’argent.
C’est dommage!



    27 octobre 2021 à 16h39

    C’est tellement vrai ce que tu dis ! Les moments et les expériences qui ne s’achètent pas avec de l’argent apportent le plus de bonheur et de beauté dans nos vies. Mais ce sont aussi les ‘plus chères’, et il faut apprendre à les apprécier. Merci pour tes réflexion !



28 octobre 2021 à 16h03

J’ai l’habitude de dire que le bonheur ne s’achète pas … Il se construit et se décide … D’abord un état d’esprit qui mène à la réalisation de Soi … Merci pour ce bel article plein de rythme et de poésie 🙏



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *