articles poèmes / défi 1 / News

Le Bonheur dans chaque vidéo Tedx Talks

Inspirée par mon article précédent que j’ai trouvé extrêmement significative et belle, j’ai décidé de partager mes notes prises en regardant les autres vidéos au cours de mon défi de 30 jours. J’ai choisi ce qui m’impressionnait le plus et le trouvais le plus précieux et motivant, à part le fait que j’aimais tout en général. J’ai personnellement découvert le bonheur dans chaque vidéo Tedx Talks. En proposant des extraits d’entre eux, vous pouvez également améliorer votre épanouissement personnel et ainsi améliorer la réception de votre dose quotidienne de bonheur.

Quel était ce défi Tedx Talks et de quoi s’agit-il ?

Au cours d’un mois, j’ai regardé chaque jour une vidéo Tedx Talks en rapport avec le sujet de mon blog. Le but était de m’inspirer, de tirer des idées d’elle, de m’améliorer, complètement hors de ma zone de confort. Débutante dans ce que je fais dans ce blog, j’ai réussi à avoir de bonnes idées, à enrichir mes connaissances et surtout à sortir de là où je me sentais à l’aise.

Aussi, tout améliorant mon développement personnel, je suis devenue plus heureuse précisément parce que je sais que je mérite le bonheur et que cela vient de mon intérieur. Par conséquent, il ne tient qu’à moi de lui permettre d’entrer dans ma vie en y ouvrant mon esprit.

Dans cet article et dans les prochains qui suivront, j’ai l’intention d’attirer l’attention sur les autres vidéos Tedx Talks en dehors de ce que j’ai présenté dans le précédent.

Pourquoi ai-je réussi à sortir de ma zone de confort ?

Avec ce challenge Tedx Talks, je suis sortie de ma zone de confort car :

  1. Pour la première fois, je me lance un défi avec ce genre de pratique.
  2. Ce fut une longue période pendant laquelle je n’ai pas manqué une journée pour l’affronter.
  3. Les vidéos que j’ai regardées étaient en français et en anglais, les deux langues non maternelles (l’anglais lui-même n’est pas aussi bon que mon français).
  4. Je ne connaissais pas certains des sujets abordés, mais j’ai été mis au défi de les comprendre dans ces vidéos Tedx Talks de « 15 minutes ».

La psychologie positive I Martin Seligman | 1ère video Tedx Talks

J’ai commencé avec une vidéo de Martin Seligman. Le grand challenge anglais a été conçu et je n’ai pas été déçu du tout. Les moments d’humour pendant la vidéo de sa part et son discours extrêmement ludique, expliquant complètement des choses très sérieuses et précieuses, m’ont laissé sans voix jusqu’à la fin de la vidéo.

Voici les moments qui m’ont le plus excité :

3 conséquences qui ne sont pas bonnes

Seligman commence par dire que les psychologues et les psychiatres des 60 dernières années ont pu à juste titre prétendre rendre les gens malheureux moins malheureux. Cependant cela a eu trois conséquences qui n’étaient pas bonnes :

  • Le premier fut morale – le malheur appelle le malheur (les psychologues et les psychiatres sont devenus victimisants et pathologisants)
  • Le second était que l’on vous oublia Vous – On cessa de réfléchir à des façons d’améliorer les vies normales. On s’éloigna de la mission consistant à rendre des gens relativement sains plus heureux, plus accomplis, plus productifs; les mots ‘génis’ et ‘talentueux’ devinrent tabous.
  • Dans notre précipitation à soigner les personnes à problèmes, dans notre hâte à réparer ce qui était cassé, il ne nous vint pas à l’idée de développer des traitements visant à rendre les gens heureux, des traitements positifs.

Trois vies ‘heureuses’ différentes :

  1. Vie agréable (c’est une vie où vous ressentez autant d’émotions positives que possible et avez une certains capacité à amplifier) – trois inconvénients – 1. Héréditaire; 2. Il a l’habitude des émotions positives 3. Il n’est pas facile de changer de participe
  2. Vie engagée, la bonne vie (engagée dans votre travail, votre famille, votre amour, vos loisirs et le temps n’existe plus). C’est la voie de l’intense et bénéfique concentration.
  3. Vie pleine de sens (c’est la forme de joie qui est traditionnellement vue comme la plus vulnérable – consiste à identifier vos points forts et à les mettre au service de quelque chose qui vous dépasse, vous transcende)

Y a-t-il des éléments qui modifient durablement ces vies ?

Les chercheurs se penchent sur la question de savoir s’il y a des élements qui modifient durablement ces vies. La réponse semble être positive :

  • pour la vie agréable – utiliser les capacités d’être en pleine conscience et de savourer le moment pour vous créer une journée particulièrement belle.
  • la visite de gratitude
  • rendez-vous des points forts

Dans quelle proportion ces différentes vies participent-elles à nos vies ?

Seligman poursuit en nous parlant d’une étude dans laquelle ils ont interrogé des milliers de personnes. Ils voulaient savoir quelle vie nous correspond et dans quelle mesure nous sommes satisfaits de nos vies.

À cette fin, ils posent la question suivante aux répondants :

Dans quelles proportions la vie agréable (la recherche du plaisir, la recherche de l’émotion positive), la recherche de l’investissement personnel qui fait perdre la notion du temps et la recherhce du sens participe à notre vie ?

Les résultats les ont surpris allant à l’encontre de ce qu’ils pensiont. Voici sa réponse :

Il s’avère que la recherche du plaisir ne contribue presque pas au taux d’une satisfaction d’une vie, alors que la recherche du sens y contribue le plus fortement. L’engagement est aussi un élément très important. Le plaisir devient si vous avez déjà à la fois l’engagement et le sens. Le plaisir est alors la cerise sur le gâteau.

En clair, une vie pleine est supérieure à la somme des trois vies prises individuellement. À l’inverse si vous n’en avez aucune des trois, votre vie est vide la somme vaut moins que les parties.

Lorsqu’on lui a demandé si le même rapport existait entre l’espérance de vie et la productivité, il a répondu oui.

Quelle valeur ai-je tiré de cette vidéo ?

Je me suis confirmée que le chemin que j’ai emprunté, à savoir chercher avant tout du sens à ma vie, est le bon. Ce qui me rend plus heureuse.

Je sais que la joie passagère d’un achat ne rendra pas ma vie plus satisfaite. Ce sera un effet à court terme.

Pour développer ma satisfaction de vivre et aussi mon bonheur, je dois chercher la persévérance dans tout ce que je fais.

Il faut essayer de donner du sens à ce que nous faisons, d’en être extrêmement enchanté et de profiter du moment et du présent qui compte le plus.

Voici quelques-unes des autres vidéos que j’ai visionnées pendant le défi et ce que j’ai pu en retenir. Elles m’ont inspiré autant que les deux précédentes.

Désobéir à la tyrannie des émotions | Ilios Kotsou | 2ème vidéo Tedx Talks

Accueillir nos émotions

La recherche scientifique confirme depuis longtemps les vertus des attitudes d’acceptation et d’accueillutter contre nos emotions ne fonctionne pas. Refuser les émotions, c’est aussi comme refuser notre boussole intérieure. Nos émotions sont comme une face d’une pièce de monnaie, indissociable de l’autre face. L’autre face qui correspond à l’information sur tout ce qui est important pour nous. Car nous n’avons d’émotions difficiles que parce que c’est important.

Refuser d’être connecté à nos sentiments c’est comme refuser l’information sur tout ce qui est esentiel dans notre vie et duquel prendre soin.

Kotsou dit que pour lui la grande bascule de sa vie est arrivé le jour où il a comris qu’il lui serait impossible d’être libéré de quoi aue ce soit sans être par la même automatiquement prisonnier de la chose même de laquelle il voulait se libérer. Que la désobéissement de sa liberté, c’était la désobéissment par rapport à ses propres peurs, ses propres conditionnements.

Un exemple qu’il donne :

Si je suis timide et que j’attends d’être libre de ma timidité avant d’aller vers les autres, je pourrais attendre très longtemps. Et ce jour peut-être n’arrivera jamais. N’est-il plus réaliste d’apprendre à vivre avec ma timidité,et ce jour-là la prendre en dessus d’un bras, ma peur en dessus de l’autre et avec elles deux aller sur ce qui est important dans ma vie.

Il ne faut pas lutter contre nos peurs mais de les accueillir !

Le prix de cette liberté

Cette forme de liberté a un prix : entrer en amitié avec toutes mes émotions, mêmes les plus difficiles. Cela s’appelle le courage.

À ce propos Ilios Kotsou cite le poète Rilke : ‘Et si tous les dragons de nos vies n’étaient que des princes et des princesses, qui attendent de nous voir heureux, heureuses et courageux, courageuses’.

Apprendre à accepter nos émotions et nos peurs, dit-il, nous connecte à la commune humaine.

Ceux qui connaissent la peur sont les seuls qui peuvent se montrer courageux : petite peur, petit courage, grande peur, grand courage, pas de peur, pas de courage.

Il termine par la phrase : La peur n’est pas un problème. C’est la peur de la peur qui nous paralyse.

Devenir pleinement soi-même | Laurent Gounelle | 3ème vidéo Tedx Talks

Les choses valorisantes auxquelles on peut se raccrocher :

  • Au métier professionnel
  • À la beauté
  • À notre intelligence, à nos idées, à notre culture
  • A nos possessions

Cependant, Laurent Gounelle nous dit que lorsqu’il est devenu déprimé et qu’il n’y avait rien de valorisant à quoi se raccrocher, il découvrait qu’il existait toujours. C’est ce qui l’a amené à se libérer de ses peurs. Le tournant est venu pour lui. Il n’avait plus des choses valorisantes mais il a commencé à écouter son cœur et ce qu’il voulait. C’est ainsi qu’il est devenu écrivain.

Votre simple présence est d’une grande valeur et n’a pas besoin d’être enjolivée d’une façon ou d’une autre.

Il n’y a pas un seul chemin vers la découverte de soi-même. Passer de la peur de ne pas être reconnu, de ne pas exister, à la confiance en soi, à la confiance dans la vie. Cette confiance, on la trouve quand on apprend à s’aimer véritablement, quand on apprend à aimer ce que l’on est quand on est nu, quand on accepte ses échecs. Quand on accepte ses failles, ses faiblesses, ses fragilités, petit à petit, ça nous aide à trouver le bon endroit pour nous, à trouver notre place. L’échec en fait, permet d’expérimenter la vie. Alors que la réussite nous pousse à nous identifier au succès, et donc à nous perdre.

La confiance on la trouve dans la vie, en exerçant la gratitude. Quand on se concentre sur des choses belles qui nous arrive on passe du statut de déçu à celui de béni. Quand on atteint cette confiance on devient libre. On s’intéresse moins à sa personne, on est connecté à quelque chose de plus grand que soi.

Happiness is all in your mind: Gen Kelsang Nyema | 4ème vidéo Tedx Talks

Le bonheur et le malheur sont des états d’esprit et, par conséquent, leurs véritables causes ne peuvent être trouvées en dehors de l’esprit. Donc, si nous avons un état d’esprit calme, nous serons heureux, quelles que soient les personnes et les circonstances.

Si vous voulez vraiment passer une bonne journée tous les jours, vous avez deux choses à faire :

  • Nous devons cesser d’externaliser notre bonheur et d’externaliser notre malheur aux personnes et aux circonstances
  • Notre deuxième travail est de cultiver activement une source de paix et une source de bonheur venant de notre esprit intérieur.

Le bohneur pour moi

Le bonheur est gratuit et ne se vend nulle part. Il est disponible pour toute personne qui souhaite le recevoir en petites doses quotidiennes. Un peu, mais tous les jours. Si nous demandons, nous pouvons le faire. Tant que nous ouvrons nos esprits et que nous l’acceptons.

Qu’est-ce que le bonheur pour moi ?
C’est une portion quotidienne
De paix et de bons moments
Et de la présence de plus d’oxygène
Dans mes veines,
Que je reçois chaque jour à travers les petites choses,
Que j’observe, sens et touche même à très petites doses.
J’apprends à les apprécier,
À en profiter,
À les remarquer.
J’apprends à bâiller non par ennui,
Mais par fatigue tout en profitant de la vie.
J’apprends à être meilleure avec les gens,
Mais aussi avec moi-même et à pardonner davantage,
À être également plus indulgente.
J’apprends à ne retenir que les pages précieuses
De ma vie, pas les douloureuses.
Chaque jour j’apprends à être plus heureuse,
À m’accepter telle que je suis,
À accepter le bonheur [qui d’ailleurs est gratuit 🙂 ] !
Comme une force que je rayonne de l’intérieur
Et ainsi je deviens une personne avec un cœur meilleur.

J’apprends à ne pas regretter et à ne pas froncer les sourcils
Devant ce qui se passe autour de moi et en moi,
J’apprends à l’accepter comme un succès et une joie
Ou comme une leçon et un pas vers la réussite.
J’apprends à essayer d’apprendre ces pratiques tous les jours,
Et de transformer la haine en amour.

Pour conclure

Et vous, dans quelle mesure avez-vous trouvé votre voie compte tenu de la part ‘des trois vies  »heureuse » différentes’ impliquées dans votre vie selon la vidéo de Seligman ? Êtes-vous devenu plus audacieux avec la deuxième vidéo de Ilios Kotsou et feriez-vous face à vos peurs pour les surmonter ? Pensez-vous déjà que tout ce dont vous avez besoin pour vous sentir utile est en vous ? Êtes-vous convaincu que le bonheur est un état d’esprit et ne peut pas provenir de facteurs extérieurs ?

J’ai fait mon choix et j’ai décidé moi-même comment je devais vivre à partir de maintenant. Et vous ? À vous de réfléchir !

Photo by Pejvak Samadani on Unsplash

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout et à bientôt !

Si l’article vous a plu, je vous recommande de vous abonner à mon blog pour continuer à recevoir des articles de qualité 🙂 !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Commentaires

27 septembre 2021 à 15h47

Merci Genka pour toutes ces sources d’inspiration ! J’aime également beaucoup suivre des Tedx. Je trouve ces mini conférences à thème toujours très instructives… C’est même suite à l’une d’entre elles que je me suis mis à la méditation 🙂 pour être plus épanoui au quotidien.



27 septembre 2021 à 16h16

J’aime beaucoup Laurenr Gounelle et Ilios Kotsou ! Je ne connais pas le premier. Je m’enrichis sans cesse de ce genre de vidéos. Elles ouvrent toujours plus ma vision 😍



    28 septembre 2021 à 6h48

    Oui, elles sont extrêmement bien faits et pendant ce court laps de temps pendant lequel les intervenants s’expriment, nous recevons beaucoup d’informations précieuses.



27 septembre 2021 à 17h55

Merci pour cet article .
Je suis d’accord sur la recherche du sens qui est plus important que celui de plaisir.
Merci pour tout l’article.



27 septembre 2021 à 18h53

Je connaissais déjà les tedx talks, et franchement, c’est génial. D’ailleurs, ce que j’ai préféré, la persévérance dans tout ce que je fais 😉



    28 septembre 2021 à 6h59

    Merci pour le commentaire de Rémi. Oui, nous avons besoin de persévérance pour maintenir la forme, mais pour maintenir tout ce que nous voulons avoir et réaliser – le bonheur, le succès, la passion ..



28 septembre 2021 à 8h35

Très bonne idée cet article ! Plein de ressources très riches et inspirantes ! Et bravo pour le défi que je découvre ! J’adore aussi regarder ces conférences tedx qui ouvrent des horizons. C’est un sacré défi justement d’arriver à faire passer un message important en si peu de temps. Elles m’ont déjà permis de m’ouvrir à d’autres manières de penser, que j’allait creuser ensuite avec des contenus plus long et en profondeur (j’aime creuser les choses). Et tu m’en fait découvrir ici certaines que je ne connaissais pas encore ! Merci !



28 septembre 2021 à 18h15

J’apprécie également beaucoup regarder les Ted Talk … on y découvre des surprises et souvent nous sommes portés par l’énergie et l’envie du speaker. En tout cas merci de m’avoir fait découvrir de nouveaux Talks et puis comme à l’habitude … un plaisir de lire tes poèmes 🙏



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *