articles poèmes / défi 1 / News

Pourquoi est-il parfois normal d’être triste

Plusieurs fois, je me suis sentie triste dans ma vie et je me suis demandée si c’était normal. Que la tristesse soit une manifestation de faiblesse ou juste une partie du chemin pour surmonter des situations difficiles.

J’ai beaucoup écrit sur la pensée positive et en particulier sur ce que cet état d’esprit fait pour m’aider à me sentir mieux. En changeant ma façon de penser, j’en suis arrivée à un point où je ne prenais plus les choses aussi au sérieux qu’avant. Ainsi a commencé mon nouveau départ.

Cependant, il y a toujours des moments où je me sens triste et déprimée. Peu importe que je sois déjà une personne qui préfère retenir le positif de chaque situation, cela m’arrive toujours, ce qui est normal. Dans des cas comme ceux-ci, quand quelqu’un veut dire : « Ça va bien aller », je n’ai pas vraiment besoin de ces mots. Je suis consciente de l’état d’une situation et la vérité est que parfois ce n’est pas parfait du tout.

À ces moments-là, je voulais juste que quelqu’un me dise: « Je suis à côté de toi! » « Je te comprends bien! » « Nous le surmonterons ensemble! »

Nous traversons tous des moments difficiles qui nous rendent même improductifs dans nos activités.

Par conséquent, nous ne pouvons pas simplement être positifs et de dire que tout ira bien.

Nous réalisons que nous ne pouvons pas traverser cette situation sans nous sentir tristes. Et que nous avons peut-être juste besoin de temps pour le surmonter.

Cependant, il y a des gens qui nous diront que tout ira bien et qu’il faut être positif. C’est la soi-disant positivité toxique, qui ne nous aide pas, mais au contraire, nous nuit.

Découvrez pourquoi être triste est parfois normal et nous aide même, dans les lignes suivantes.

N’en faites pas trop!

Réaliser et trouver l’équilibre

Nous réfléchissons beaucoup et agissons peu,
Parfois, le contraire est vrai, est-ce audacieux ?
Au final, il faut trouver l’équilibre.
La vie ne consiste-t-elle qu’à prendre de bonnes décisions ?
En tout cas, nous sommes libres de notre choix,
De ne pas en faire trop, c’est ce en quoi je crois,

Pendant que nous mangeons

Il est bon de mener une vie saine,
D’avoir une alimentation équilibrée,
De nous nourrir avec plaisir,
Sans trop y réfléchir,
Surtout de ne pas nous priver de quoi que ce soit,
Mais aussi de ne pas en faire trop,

Pendant que nous bougeons

Encore une fois, pour continuer à chercher l’équilibre,
Il faut nous entraîner modérément,
Et ne pas faire plus que nécessaire,
Mais ni mener une vie stagnante,
Faire de l’exercice régulièrement,
Sortir souvent,
Et choisir la nature impressionnante,

Sans être naïf

Ne soyons pas trop bon jusqu’à la naïveté,
Ne nous comportons pas ou n’agissons pas mal,
Mais respectons-nous et nos désirs avant tout,
Soyons libre dans nos actions et celles des autres.

Et nous dépêchons lentement

Il ne faut pas être en retard et trop tergiverser
Dans la prise de décisions,
Mais aussi ne pas trop se presser
Pour ne pas rater de merveilleuses inspirations,

Trouver l’équilibre dans nos pensées

En acceptant d’être triste

Il ne faut pas oublier que parfois on n’a pas envie de sourire et c’est parfaitement normal !


Il faut être positif, mais aussi accepter le moment triste.
Nous ne devons pas le supprimer et prétendre qu’il n’existe pas.
Ces sentiments font partie de nous
Et en les partageant avec d’autres personnes
Ou simplement en les écrivant sur un bout de papier,
On s’en débarrasse plus ou moins et on se sent plus léger.
Et ce sont ces sentiments qui peuvent nous faire changer et grandir,
Voire nous améliorer et progresser.
Dans tous les cas, ils peuvent nous aider,
À devenir plus forts et à apprendre d’eux à l’avenir
En les surmontant.
Il ne faut pas les cacher en soi,
Avoir peur de les montrer et en avoir honte.
Parfois, cela prend du temps,
Mais il faut aller de l’avant.
Après tout, tous les sentiments comptent !

Pour surmonter plus facilement les moments tristes

J’espère que dans le prochain triste moment,
Nous serons mieux préparés.
On dit : ce qui ne tue pas rend plus fort.
Parfois, nous devons nous permettre d’être tristes,
Nous devons laisser ces émotions traverser nos vies,
Pour que nous puissions les surmonter plus facilement à l’avenir.

Les pensées positives m’aident toujours

La positivité m’aide beaucoup et je crois qu’avec le pouvoir de la pensée positive, de bonnes choses peuvent m’arriver. Je suis aussi heureuse quand je me réveille chaque matin et que je vois le soleil se lever au loin. Cela signifie que j’aurai une autre bonne journée dans ma vie.

J’essaie de toujours voir le positif dans ce qui m’arrive, mais j’accepte aussi que parfois je puisse être triste.

Réalisant depuis un certain temps toutes les émotions qui existent en moi, je me rends compte à quel point j’ai loupé la vie pendant toutes ces années tout en les réprimant.

C’est pourquoi nous devons accepter à la fois les mauvais moments et les bonnes expériences.

Parce que lorsque nous opérons sur les émotions et ne leur permettons pas de sortir de nous, non seulement nous ignorons les désagréables, mais nous « interdisons » également les agréables de nous arriver.

Il y avait de la positivité toxique dans ma vie

Quand je traversais une période difficile et que mes pensées étaient extrêmement négatives, il y avait des gens qui me disaient d’être positive, de sourire, de ne pas me plaindre…

Cela me pesait. Je me suis même sentie coupable. J’étais gênée de montrer mes sentiments. Alors j’ai essayé de m’abstenir de dire à ces gens que je me sentais mal. En fait, j’étais positive, ce qui était faux. Et ce faux comportement était émotionnellement déprimant.

Cependant, ces personnes faisaient partie de ma vie et ont essayé de m’aider. Je suis donc resté en contact avec elles. Quand j’étais en leur présence, j’ai littéralement fait un gros effort pour être positive. Quelque chose qui était très difficile pour moi à l’époque. Ce qui m’a fait me sentir encore plus mal.

Ce que la toxicité positive m’a fait réaliser aujourd’hui

Je ne connaissais pas la positivité toxique à l’époque.

Depuis que je l’ai découverte, je me suis rendue compte que je ne devrais pas du tout me sentir mal à propos de mes sentiments.

C’était même bien de les partager avec d’autres personnes qui voulaient vraiment m’écouter. Je voulais juste leur soutien et leur compréhension.

Lorsque je traverse une période difficile à l’avenir, je dois réaliser que les choses peuvent changer avec le temps et avec le soutien des personnes qui m’aiment et que j’aime. Ce sera une période normale que je devrai traverser et qui m’aidera à continuer ma vie avec plus d’envie et de confiance.

Un autre moyen efficace de les surmonter est de tout noter dans un cahier. J’ai tout partagé avec une feuille de papier vierge. Je le fais même maintenant. Ce petit objet inanimé m’a toujours compris et a accepté mes paroles sans reproche.

Mon blog et l’écriture en général m’inspirent pour révéler et partager mes sentiments et mes émotions.

J’ai besoin d’être triste

Maintenant que je suis en train de surmonter mon passé de l’accepter comme une leçon, je sais ce que c’est que d’être de l’autre côté de la barrière. Je sais que j’ai besoin de ces sentiments pour construire et grandir.

Si mon avenir brillant et chaleureux est devant elle, derrière elle se trouve un passé émotionnel fragile avec toutes les leçons que j’ai apprises.

La barrière elle-même n’est que cela – un cadeau. Je me l’ai offert en surmontant les émotions négatives que j’ai vécues dans le passé.

Ils étaient là pour me faire sentir plus forte maintenant et plus audacieuse dans des situations nouvelles et tout aussi difficiles et tristes.

Il y en aura certainement à l’avenir, mais les parcourir les rendra plus faciles à surmonter. De plus, j’aurai plus confiance en moi et en mes capacités. Ainsi, je construirai mon caractère.

Reconnaître la positivité toxique

Nous devons apprendre à reconnaître la positivité toxique et les personnes positivement toxiques, respectivement. Personnellement, j’essaie déjà de partager mes sentiments.

Je dois aussi m’assurer que ces gens veuillent m’aider et me comprendre.

J’aime aussi écrire et ainsi exprimer mes émotions et sentiments. Alors, ils sortent de moi et je me débarrasse du fardeau qui me pèse.

J’essaie moi-même de comprendre les gens avec qui je communique, d’être juste envers eux et de les soutenir autant que possible. J’essaie de partager leurs émotions et sentiments et de leur montrer qu’il est bon de les ressentir et de les exprimer, qu’ils soient positifs ou tristes.

Sans aucun doute, notre nature humaine est un foyer dans lequel un feu de toutes sortes de sentiments et d’émotions peut être allumé. C’est à dire c’est un sol favorable où nous pouvons expérimenter toutes sortes de ceux-ci.

On n’a pas besoin d’être toujours négatif et de dramatiser constamment les choses.

Trouver un équilibre dans une situation est une habitude nécessaire et justifiée.

On n’a donc pas à être paralysé émotionnellement en niant les tristes sentiments et moments, ou en étant pessimiste tout le temps.

Une pensée positive qui m’a défini pendant longtemps

Il y a une feuille de papier collée au mur de ma chambre que j’y ai gardée longtemps. Là, j’ai écrit la suivante pensée positive: « Ce qui ne me tue pas me rend plus forte ». Cela semble être mon mantra toute ma vie. Je n’ai donc plus honte de mes bons et mauvais moments. Et je n’ai pas honte de montrer des émotions.

Par conséquent, la tristesse ne me dérange parfois pas du tout. Je sais que c’est normal et surmonter un tel moment triste ne fera que me rendre plus forte.

Je sais aussi qu’accumuler des émotions positives me fait avancer et m’aide beaucoup.

Alors je ris aux éclats et je pleure quand je veux. Toutes sortes d’émotions sortent de moi. Je ne garde rien pour moi et je montre volontiers ce que je ressens. Je sais qu’ils font partie de moi.

Cependant, je sais aussi que les exprimer facilitera leur dépassement. Je peux même les écrire sur une feuille de papier. Cela me rassure et me donne l’opportunité d’avancer dans mes projets. Je m’accepte mieux et je deviens plus audacieuse qu’avant.

D’ailleurs, cela me rend aussi plus heureuse et m’aide à trouver mon bonheur dans les petites chose au quotidien !

Si l’article vous a plu, je vous recommande de vous abonner à mon blog pour continuer à recevoir des articles de qualité 🙂 !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! :)

Commentaires

31 mai 2021 à 16h16

Article très apaisant. Cela fait du bien de le lire. Merci



rmibonnet
31 mai 2021 à 18h36

Tout le monde ne réagit pas de la même façon, chacun a ses propres ressentis. Essayons d’en tirer l’enseignement pour grandir 😉



31 mai 2021 à 19h21

Très bel article, très belle réflexion. J’aime beaucoup une expression qui en dit long sur ce thème : « la tyrannie du mental ». Je trouve que ces 3 mots expriment parfaitement le danger d ene pas prendre de recul avec nos pensées…. négatives. Merci



31 mai 2021 à 20h05

Trés bel article qui remet parfaitement en perspective la dimension de la tristesse dans nos émotions … d’ailleurs toutes les émotions doivent être accueillies car toutes les émotions ont une raison d’être.



gaellelavaud
1 juin 2021 à 11h04

Je ne connaissais pas la positivité toxique et je peux te dire que je sais aujourd’hui que j’y ai été longtemps confronté. Merci pour ce bel article qui fait du bien. 😊



Walid A.
1 juin 2021 à 16h50

Résister à une émotion négative ne fait que la renforcer et la rendre plus nocive. Il s’agit d’une énergie qui doit s’exprimer en se diffusant pleinement dans le corps. Je suis d’accord avec vous et pense qu’il ne faut pas essayer de nager à contrecourant mais au contraire apprendre à surfer.



Delphine
7 juin 2021 à 21h23

Je pense que toutes les émotions sont bonnes , toutes nous donnent un message à déchiffrer et finalement, tout est une question d’équilibre dans nos perceptions. Merci pour ce très bel article!



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.