Articles / articles poèmes / News

(Ré)apprendre la vie avec joie : vidéo Tedx

Regarder la vidéo ‘(Ré)apprendre la vie avec joie’ de TEDx Talks avec Laetitia Sauvage, en plus de m’inspirer et de m’impressionner, m’a fait réfléchir profondément.

Qu’est-ce que je veux dire par là ?

Alors, elle m’a ramené à mon enfance en racontant ses expériences à cet âge, ainsi que l’initiative qu’elle a prise dans sa vie et la noble cause qui en a découlé. Une courte vidéo qui m’a aussi emmené à différentes étapes de ma vie et m’a beaucoup motivé.

Je vous suggère de la regarder, non pas parce que vous réagirez exactement comme moi, mais parce que vous êtes susceptible de vous reconnaître dans son discours ou de reconnaître votre proche.

Ou bien de vous donner l’opportunité de réfléchir sur le fait de vous demander ce qui est le mieux pour vos enfants, ce qu’est une meilleure éducation et ce qu’il faut leur apprendre.

En fait, les mots qu’elle prononce ont un large éventail d’applications et peuvent aider chacun de nous, même si nous ne pensons pas avoir besoin d’aide.

Dans l’article, je vais souligner quelques-unes de ses phrases qui m’ont beaucoup touché et je vais y réfléchir.

Nous ne sommes pas notre passé

Les mots les plus forts que Laetitia Sauvage mentionne pour moi, ceux qui m’ont le plus touché, sont juste au début. Ils m’ont immédiatement attrapé et m’ont connecté à moi alors que je leur avais donné un sens. Les voici :

Mademoiselle Sauvage, ce qui compte, ce n’est pas votre dossier /tout ça c’est du passé !/, ce qui compte , c’est ce que vous êtes et ce en quoi vous croyez.

Je ne pense pas qu’une personne devrait être marginalisée parce qu’elle a fait quelque chose de mal avec les croyances de quelqu’un d’autre, Ou elle n’a pas fait quelque chose qui, selon d’autres compréhensions, devrait être fait. A placer sous la colonne ‘x’ et ainsi de suite à vie.

C’est comme si une action prédéterminait toute notre vie.

Il y a des gens, selon mes observations personnelles, qui ont l’habitude de stigmatiser, de parler de certaines mauvaises actions, d’en vouloir, et de ne pas donner l’exemple ou essayer d’améliorer la situation. Ils ne semblent pas intéressés à aider à améliorer certaines actions qui, selon eux, doivent être corrigées. Non. C’est comme si tout se terminait au point de noircir. Rien n’existe qu’une punition universelle de mots et pensées noirs.

Voici la phrase du discours de Laetitia Sauvage qui m’a fait réfléchir sur ce.

Témoigner que nous ne sommes pas déterminés par nos étiquettes passées. Nous ne sommes pas déterminés par notre passé.

Dans ma vie, je l’admets, j’ai eu certains préjugés qui sont peut-être la conséquence de pensées créées en moi par d’autres. De l’environnement dans lequel j’étais, des gens que j’ai rencontrés…

Commencer à me blâmer pour cela ne résoudra pas le problème. Ils peuvent, à mon avis, être la conséquence de l’inexpérience, des collisions avec la vie, d’une mauvaise communication avec les gens, de moments forts et choquants qui sont gravés dans ma mémoire. Ils peuvent être le résultat de n’importe quoi.

Même la moindre situation stressante peut provoquer des attitudes et des comportements différents que nous allons montrer à nous-mêmes et aux gens dans toute notre vie.

Le bien-être comme élément clé du développement de l’enfant

Cela m’a fait réaliser à quel point il est important de développer son bien-être dès le plus jeune âge.

Voici ce qu’elle dit sur ce sujet et sur son initiative en général :

Le bien-être, la pédagogie en fin de compte, ce ne sont pas des recettes. C’est un chemin, un chemin de couleur, un chemin à questionnement permanent, un chemin vers soi. Être bien avec soi, c’est prendre conscience de ses qualités, de qui nous sommes.

Nous sommes un collectif au service du bien-être de l’enfant.

L’enfance est une partie très importante de notre vie1, du point de vue de notre développement ultérieur en tant que personne.

C’est là que se forme notre attitude globale, que nous aurons plus tard envers le monde et les gens qui nous entourent.

Aussi, c’est le moment où le respect de soi-meme, la prise de confiance en soi et la confiance en soi se construisent.

Voici ce qui m’a impressionné dans son discours à cet égard :

Pour moi, le bien-être et l’enfance ça me fait penser à la joie, à la joie d’être. D’être bien avec soi, d’être bien avec les autres, d’être bien dans la nature.

Je n’avais été traitée ainsi, avec respect et dignité. J’ai eu une chance immesurable de rencontrer à cette époque des adultes qui m’ont fait confiance et qui m’ont responsabilisée. Nous méritons tous cela.

Heureusement, la psychologie avance aussi

Je ne peux qu’être heureuse et reconnaissante de rencontrer des personnes avec un esprit aussi conscient qui ont pris les choses en main et améliorent l’éducation dans cette relation fragile et extrêmement importante.

Je tiens à souligner que je n’ai aucune intention de blâmer ou de calomnier qui que ce soit.

J’ai moi-même eu une bonne enfance, car je me suis beaucoup amusé pendant cette période.

C’est cette joie d’être, dans laquelle je me connecte exclusivement à moi-même, et qui, malheureusement, était entravée soit par des traits de mon caractère, soit par mon ignorance du monde, qui à cette époque était peu développée.

En tant que mère, je sais ce que je peux changer pour moi à partir de maintenant. À partir de ma propre expérience et de mes épreuves, je peux essayer de développer une meilleure version de moi-même et une meilleure attitude envers le monde. Comme je le fais maintenant à travers ce blog

Il est important pour moi de le transmettre également à mon enfant.

De ce point de vue, je ne blâme plus personne. Je ne m’en veux pas ni n’en veux pas quelqu’un d’autre pour les expériences et les situations difficiles, couronnées d’inexpérience et d’incertitude et que j’ai vécues.

Le monde a avancé non seulement techniquement, mais aussi sur le plan de notre mental, notre développement personnel, notre bien-être2.

Les livres liés à ces sujets abondent sur le marché, ainsi que des mentors et des personnes qualifiées qui sont constamment engagés dans la compréhension de l’esprit humain et l’amélioration de la santé mentale.

Je parle en termes de ce qui était avant et de ce que je considère comme une situation maintenant. La différence est d’ici au ciel.

Je suis reconnaissante que de plus en plus de gens s’engagent à comprendre les problèmes liés à l’état mental, au bonheur, au bien-être, au développement personnel des gens.

Non pas que de tels problèmes disparaissent complètement, mais nous avons une chance de nous améliorer si nous le voulons. De nos jours, c’est facile et abordable, avec les milliers d’opportunités qu’offre Internet.

Grâce à ces progrès, nous avons aujourd’hui plus de chances de nous améliorer, d’améliorer notre bien-être et notre développement personnel à chaque instant de notre vie. Aussi être tolérant et adéquat dans l’éducation de nos enfants.

C’est à nous de changer les circonstances

Nous sommes ceux qui devons faire le changement.

Nous sommes ceux qui apprenons à apprendre et apprenons aux autres comment apprendre.

C’est à nous de décider quel exemple donner désormais à nous-mêmes et à nos enfants.

Ce que nous allons réaliser avec nous-mêmes d’ici maintenant, dans quelle mesure nous voulons nous développer. De personne d’autre.

Je terminerai par une très belle phrase que Laetitia Sauvage dit :

Mon parcours n’est pas exemplaire, il n’est pas plus exemplaire que le vôtre. Vous êtes exemplaires. Nous sommes tous exemplaires.

C’est que l’on enseigne que ce que l’on a besoin d’apprendre.

‘De la vie, par la vie, pour la vie’, disait Decroly. Voilà notre pédagogie.

Je décide pour moi-même d’acquérir plus d’expérience, de devenir une meilleure version de moi-même chaque jour, d’améliorer la qualité de mes pensées.

Je sais ce dont j’ai besoin dans ma vie maintenant et je me retrouve tous les jours. En bonne santé et achevés, mon fils et moi construirons un avenir meilleur et plus audacieux, plus beau et plus harmonieux. En tout cas, je l’espère.

Je réaffirme l’idée que si nous voulons un changement dans nos vies, nous devons d’abord commencer par nous-mêmes. De plus, nous devons commencer à faire ce changement nous-mêmes. Construire un peu, étape par étape, couronnant notre quête avec succès. La façon dont nous le voulons.

Voici la vidéo avec laquelle j’ai lié mon article d’aujourd’hui pour ceux qui veulent la regarder :

(Ré)apprendre la vie avec joie: Laetitia Sauvage at TEDxReunion

Apprendre la vie

Voici mon poème de la semaine en lien avec le sujet de l’article :

Nous gagnons en succès et réussissons,
Nous montrons de bons résultats.
Parfois, nous sommes confus dans nos réponses.
Nous choisissons la bonne option ou pas.
Les erreurs que nous commettons
Nous les corrigeons.
Mais nous restons les mêmes personnes.

En tout cas nous apprenons.
Nous tombons et nous nous relevons,
Nous sommes l’homme qui fait tous ces choix.
C’est nous qui sommes acceptés tels qu’ils sont.
Nous continuons à apprendre.
Mais nous restons les mêmes personnes.

Pas à pas, nous améliorons.
Nous peaufinons nos traits de caractère ou nos actions,
Nous les perfectionnons si nous le voulons.
Et en fait, nous évoluons.
Nos pensées changent également pour le mieux.
Cependant, ce qui ne nous trahit jamais, c’est notre cœur
Donc, nous sommes toujours les mêmes personnes.

Voici ce que je voulais partager avec vous aujourd’hui 🙂 .

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout et à bientôt !

Si l’article vous a plu, je vous recommande de vous abonner à mon blog pour continuer à recevoir des articles de qualité 🙂 !

Photo by Robert Collins on Unsplash

Source : 1. https://www.beststart.org/OnTrack_English/fr-1-importance.html

2. https://www.cliniquedubonheur.com/2020/09/la-revolution-de-la-psychologie-positive-dans-la-quete-du-bonheur/

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! :)

Commentaires

11 janvier 2022 à 6h31

Merci pour cet article très inspirant ! J’aime toujours autant tes poèmes 🙂



13 janvier 2022 à 22h02

Merci Genka pour ce partage de vidéo, et pour ton poème bien évidemment. Le sujet est passionnant et universel, mettre en route son changement de vie en pleine conscience et et pas à pas a son rythme. Je suis un défenseur de la méthode des petits pas qui permet d’éviter des changements radicaux qui peuvent être difficiles à assumer … 🙏



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *