articles poèmes / défi 1 / News

La Magie de la Compassion

Ce qui m’a fait écrire aujourd’hui sur la magie de la compassion, c’est une vraie histoire récente dont j’ai été témoin et qui m’a touché, impressionné et frappé fort.

Même si cette histoire s’est déroulée très rapidement, le temps que j’ai passé à y réfléchir par la suite m’a fait prendre conscience de certaines choses plus profondément, même si je les connaissais déjà.

D’ailleurs, pourquoi ai-je choisi le titre de l’article de cette semaine pour être La magie de la compassion ? Car, pour être honnête, j’étais enchantée par cette histoire et par l’odeur qui s’en dégageait – douce, aérienne, légère et compatissante. Elle a rempli mon cœur d’encore plus d’amour et m’a rendu responsable, je crois, de nombre de mes actions futures.

La compassion est la plus grande forme d’amour que les humains ont à offrir.’ – Rachael Joy Scott

La compassion nous rend heureux

« Si vous voulez que les autres soient heureux, pratiquez la compassion. Si vous voulez être heureux, soyez compatissant. »
Dalaï Lama

Selon la psychologie positive, 6 vertus et 24 forces du bonheur sont connues. La compassion et le pardon font partie de ces forces et de la vertu « Tempérance », associée à l’usage de la raison pour ne pas en faire trop et vivre en équilibre.

La compassion et le pardon sont des forces clés pour une vie équilibrée et heureuse. Ce n’est pas un hasard si toutes les grandes religions placent la compassion et/ou le pardon au sommet du système de valeurs d’une personne lorsqu’elle s’efforce d’avoir une vie équilibrée.

Ressentir de la compassion signifie avoir une relation avec quelqu’un d’autre dans notre vie. Ceci est directement lié au bonheur humain, tant que nous ne vivons pas seuls, mais avec d’autres personnes.

Tout le monde fait preuve de compassion d’une manière différente, mais cela vaut la peine de la développer constamment, car ce sentiment nous rend non seulement meilleurs, mais aussi plus heureux.

Différence entre empathie et compassion

Étant donné que le sujet de mon article d’aujourd’hui porte sur la compassion, j’ai décidé d’approfondir le sens de ce mot, en le comparant à un autre qui a un sens similaire. C’est l’empathie.

L’empathie et la compassion sont deux sentiments qui sont évoqués lorsque nous voyons la souffrance et le malheur d’un autre. Mais il y a des différences entre les deux. L’empathie est la capacité de comprendre les sentiments et les situations des autres, tandis que la compassion est un sentiment de sympathie, de pitié et de préoccupation pour le malheur et la souffrance des autres.

De plus, l’empathie ne signifie pas nécessairement que nous sommes motivés pour aider quelqu’un. Cependant, la compassion signifie que nous sommes motivés pour aider cette personne.

‘La compassion est le désir de voir les autres libérés de la souffrance.’ – Dalaï Lama

Une histoire vraie sur des « petits gens » au « grand cœur »

Il y a quelques jours, nous avons dû emmener mon jeune enfant chez un médecin de la ville où se trouvait également son pédiatre. Nous vivons dans un petit village où nous n’avons pas les soins médicaux nécessaires. C’est pourquoi nous devons visiter cette ville de temps en temps, qui est également située à environ 40 kilomètres de notre village.

Le moment de l’incident

La route que nous empruntons pour rejoindre la grande ville est parsemée de nombreux villages, certains plus grands et d’autres plus petits. Mon père (qui était le chauffeur) a soudainement appuyé sur les freins de la voiture et j’ai remarqué plusieurs chiens debout devant nous.

Pendant ce temps, j’ai aussi détourné le regard. Il y avait un vieil homme avec une barbe blanche sur le trottoir, visiblement pas assez cossu. Il faisait froid, mais il ne portait qu’un chemisier. A côté de lui gisait un chien, recouvert d’un manteau. Apparemment, l’homme l’avait enlevé pour le proteger. Les chiens étaient là, peut-être pour sympathiser avec leur ami et le pauvre homme. Travail de chien… que comprenons-nous, les humains ?

Les choses se sont développées très rapidement, et tout comme le début de cet incident est arrivé soudainement, sa fin s’est aussi rapidement terminée.

Réflexions instinctives et rapides sur l’incident

Au bout de quelques secondes, nous sommes partis et avons continué notre chemin dès que les chiens ont dégagé la piste et sont revenus vers leur ami. Nous avons supposé que le chien allongé sur le sol avait probablement été heurté par une voiture et que le vieil homme n’était qu’un passant.

L’homme à la barbe blanche était peut-être son propriétaire. Je ne peux pas le savoir, je n’ai que des suppositions. Cependant, ce n’était pas ce qui était important pour moi à ce moment-là, mais ce que ce ‘petit misaventure’ a marqué en moi, peut-être pour toujours dans ma vie.

Les autres chiens étaient probablement là, comme je l’ai déjà dit, pour soutenir leur ami.

Ce que j’ai tout de suite ressenti et ce à quoi j’ai prêté attention

J’étais un peu triste, je l’avoue. J’imagine combien de personnes en costume noir et chaussures brillantes feraient cela pour un chien sans défense ou simplement pour une créature ayant besoin d’aide.

Mais à bien y penser, je ne peux pas réparer les gens, je ne peux que changer moi-même. C’est pourquoi je partage mes sentiments et mes réflexions sur cet accident et sur ce qu’il a réussi à changer dans mon comportement et ma conscience.

‘L’apogée du bonheur’

C’est peut-être le destin, je ne le sais pas, mais sur le chemin du retour nous avons rencontré à nouveau cet homme bien connu, et aussi le chien. Cette fois, il portait son manteau et tenait le chien en laisse. Le pauvre animal était évidemment mieux.

C’était un moment de joie pour moi, mais c’était aussi le bonheur de cet homme et du chien. Encore une fois, cependant, je me sentais triste mais heureuse en même temps. Les émotions qui faisaient rage en moi étaient extrêmement fortes.

Des pensées sur la réalité, la méchanceté de ce monde, les émotions négatives et les événements tristes qui envahissent constamment la vie et le monde m’inondaient la tête. C’était aussi une occasion de bonheur, de félicité et de bénédiction pour moi.

Ce sont aussi des moments accidentels comme celui-ci, mais ils bouleversent ma vie avec une telle force et laissent une empreinte indélébile dans mon âme que je me sens renaître après eux et en tant que nouvelle personne.

J’ai décidé que le sujet de la compassion devrait être inclus dans mon prochain article. Alors j’ai commencé à écrire le poème.

Une fleur qui évoque la compassion

Une fleur qui attend son protecteur

Belle fleur dans le couloir,
En attendant son auteur, son auditoire,
Cette fleur a-t-elle soif ou se sent-elle « seule »,
Deviendra-t-elle aussi l’auditeur
De son propre protecteur ?

Deux âmes sœurs se réunissent

La compassion est ancrée comme une pierre dans les âmes et les coeurs de ceux qui sont favorisés pour la ressentir.

Photo by Dave Lowe on Unsplash

Une voix humaine se fait entendre,
Vêtu de haillons minables, le même qui va le défendre,
Et ce ‘pauvre homme’ a-t-il besoin d’autres vêtements,
Quand son cœur est chaud et très ouvert et grand,


D’ailleurs, ce même ‘pauvre homme’ sait parfaitement,
Quand donner de l’eau à une fleur,
Quand elle a besoin de lumière et de chaleur,
Ou quand elle veut juste partager ses peurs,
Avec celui qui peut être sa belle âme sœur.

Manifestation de compassion

‘Il y a des endroits où aller et prendre des photos, puis il y a des photos qui vont vous prendre.
Photo by Patrick Hendry on Unsplash

Le destin semble avoir déterminé,
Qu’il faut y avoir quelqu’un pour aider,
Les démunis ou les personnes dans le besoin,
Afin qu’ils puissent y trouver un soutien,
Et leur sort ne doit pas lui être étranger.
Empathie ou miséricorde, sans mépris,
Compassion, mais sans étroitesse d’esprit,
Une fois que la fleur a son propriétaire,
Elle a un meilleur ami pour la vie.
Pour cette « petite » – « grande » personne, c’est pareil !

Le bonheur et la compassion

En tout cas, c’est son petit monde de bonheur,
C’est peut-être le seul, mais de grande valeur,
Et pourtant il en est certainement conscient,
L’homme se sent heureux et rayonnant.

Créer ma propre histoire à partir du peu que mes yeux ont réussi à voir

Cet incident m’a personnellement touché, mais m’a aussi enchanté. J’ai eu l’impression d’être dans un conte de fées, pendant une courte période. Il y avait donc le risque, le malheur, la tristesse, mais ensuite vint le tour du bonheur. En fin de compte, tout le monde allait bien et certainement heureux. La vie du chien semblait être en danger, mais l’homme, son ami, était avec lui même dans son malheur.

Maintenant, ils étaient tous les deux heureux et voulaient juste être l’un à côté de l’autre. Ils ont apprécié les moments partagés passés ensemble. Comme si c’était tout ce dont ils avaient besoin. J’y crois parce que la compassion fait le bonheur.

Ce n’était pas l’histoire que quelqu’un m’a racontée, mais c’était la magie que j’ai reçue et réalisé en voyant ces deux personnes. C’était aussi la leçon que je voulais apprendre à l’avenir. Une leçon de compassion et d’âmes compatissantes vivant heureusement, malgré les milliers de raisons que quelqu’un d’autre trouverait pour leur faire croire qu’elles ne sont pas heureuses.

Ce n’était pas l’histoire de quelqu’un, c’était mon histoire. Tout est donc réel, même mes réflexions sur les émotions de ces deux êtres, que je ne connais pas du tout. Ce sera à la fois ma véritable histoire que j’ai créée et ma véritable source de bonheur.

Ce que j’ai vu m’a suffi pour absorber complètement la chaleur et la magie de la compassion. Et pas parce que j’étais une mauvaise personne avant. Ou parce que je n’étais pas assez bonne. Personne ne peut être assez bon tant qu’il n’a pas vécu sa vie jusqu’au bout. D’ici là, il aura certainement la chance de réaliser tout ce qu’il souhaite, de faire toutes les bonnes actions dont il est capable, et de donner toute la chaleur qu’il peut offrir au monde.

En fait, que nous soyons des HUMAINS avec des lettres majuscules ou que nous continuions simplement comme des personnes avec des lettres minuscules dépend entièrement de nous. Nous sommes récompensés par cet honneur de choisir comment continuer à vivre nos vies.

Nous devrions au moins être reconnaissants d’avoir le droit de choisir et la capacité de contrôler et diriger nos propres cœurs.

‘Je suis tellement reconnaissante pour mon cœur qui me gratifie de dons de compassion, de foi et d’amour’ – Mary Cook

Une dernière touche

Qu’avez-vous ressenti après cette histoire ? Avez-vous eu la poussée d’énergie que j’ai reçue du peu que mes yeux ont vu ? Avez-vous pris conscience du sens de votre existence et du chemin que vous devez désormais emprunter, tel que je l’ai moi-même compris ?

Encore une fois – tout le monde a le droit de choisir, de trouver son chemin et de rechercher son bonheur. L’important est de commencer quelque part et de ne pas perdre de temps.

Quand on apprend des petites histoires, partageons-les et faisons ainsi plaisir à quelqu’un dans le besoin. Quand nous sommes nous-mêmes témoins de quelque chose de bien, disons-le. En revanche, chacun les percevra à sa manière et les reliera comme bon lui semble à ses futures histoires.

Je laisse à vous de comprendre le sens de votre existence. Mon objectif n’est pas de vous forcer à croire en quelque chose, mon objectif est juste de vous parler des opportunités et de la chance que vous ne devriez pas manquer.

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout, et à bientôt !

Si l’article vous a plu, je vous recommande de vous abonner à mon blog pour continuer à recevoir des articles de qualité 🙂 !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! :)

Commentaires

14 juin 2021 à 14h47

Très joli texte ! Merci à vous.
Il est vrai que compassion et empathie sont deux notions très proches mais légèrement différentes.
Personnellement j’ai toujours été très attentif à mes émotions. Je me pose souvent la question de savoir pourquoi une même situation peut provoquer des ressentis si différents j’ai deux êtres humains… Mais je ne regrette pas à sensibilité qui me permet aussi de ressentir des choses agréables intensément ! Je suis ravi de pouvoir percevoir autant d’émotions à l’intérieur de mon être !



Delphine
14 juin 2021 à 15h16

Merci pour ce bel article qui permet de mieux appréhender ce qu’est la compassion. La différence entre empathie et compassion est très claire et je trouve que c’est bon de la rappeler. Cela m’évoque aussi le fait qu’il est important de vive pleinement ses émotions au lieu de les étouffer. Et bravo pour le poème !!



    14 juin 2021 à 17h10

    Je suis tout à fait d’accord avec vous pour dire que les émotions ne doivent pas être réprimées, mais doivent sortir de nous ! Merci pour le gentil commentaire.



14 juin 2021 à 20h44

C’est un voyage émotionnel qui nous est proposé au travers de ce récit 😉 Ça me rappelle que l’on doit être doux avec les êtres et à l’inverse plutôt dur avec certaines idées.
Merci pour le récit



Walid A.
14 juin 2021 à 23h49

Merci pour cet article qui je l’espère va permettre à beaucoup de comprendre l’un des aspects de la vie les plus bénéfiques, autant pour les autres que pour soi-même. Selon moi, la gentillesse et la compassion sont les plus grands signes d’intelligence chez une personne.



    15 juin 2021 à 9h39

    Les petits premiers pas que nous faisons pour changer sont très importants. Chaque étape suivante est également importante, la question est de suivre notre cœur.



15 juin 2021 à 19h26

Le choix que l’on fait détermine l’émotion que l’on transmet qui elle même pose l’énergie de notre Esprit (avec un grand E). Par nos choix nous pouvons rejoindre notre Divin … notre part indescriptible qui nous lie au Tout, au Un, à la conscience Universelle … C’est une pensée un peu ésotérique, mais c’est celle qui m’est apparu lors de la lecture de ce bel article 😉 … Merci pour ce beau partage et au plaisir de lire les prochains articles.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *