défi 2 / News

Je trouve aussi le bonheur dans la foi

Jour ’15’

Je trouve le bonheur tout autour de moi. La vérité est que je ne suis pas fanatique, mais la foi me rend aussi plus heureuse. Je crois au Bien. Je crois en une Force qui existe et qui me rend vivant. Cela me motive, m’offre sa main, me soutient.

LA FOI est là pour m’aider, pour m’accompagner. Je n’arrête pas de chercher mon bonheur chaque jour car je CROIS que c’est réalisable.

Honte et religion

Toute ma vie, je n’ai pas eu une attitude zélée envers la religion en soi. Mon esprit était engagé dans d’autres choses et je ne semblais pas avoir le temps de penser à Dieu. Et pas parce que je ne croyais pas en lui. Peut-être que cette ‘Puissance Supérieure’ m’a également aidé lorsque j’étais dans de mauvaises situations. Je n’étais pas une mauvaise personne. Tout au contraire. Je suis timide et sans confiance en soi. J’ai fait des erreurs. J’ai plutôt fait des erreurs à cause de mon anxiété excessive. Plus je m’inquiétais, plus je faisais des erreurs. J’avais même peur d’aller à l’église. Je ne savais pas quoi faire, et j’avais honte de demander …

Une vraie chrétienne à 35 ans!

Donc, environ cinq ans de ma vie ont été gaspillés presque complètement parce que je suis tombé dans un trou noir. Je me suis accusée d’être une mauvaise personne, et c’est pourquoi Dieu m’a puni. J’ai rencontré mon mari. Je suis devenue chrétienne à 35 ans grâce à lui. Il m’a emmené à l’église pour prendre l’habitude d’y aller et de prier.

J’ai ressenti ces lieux sacrés. Ils m’ont inspiré et encouragé. Je me sentais en sécurité là-bas.

Et ce n’est pas que je n’ai pas porté Dieu dans mon cœur toutes ces années. Mais quand j’ai trouvé ces lieux sacrés à l’intérieur de l’église, j’y ai installé ma cachette. Mon lieu sûr et sécurisé, où j’étais seule avec mes pensées.

Ce refuge sacré était dépourvu de méchanceté et de négativité.

Mon église préférée dans mon village

L’église en question de l’intérieur et de l’extérieur sous un angle différent

J’ai aussi donné naissance à mon fils. Et il est devenu un vrai chrétien à un très jeune âge.

Mes visites à l’église sont maintenant avec lui. Il ne comprend rien, il est petit, mais je pense que c’est son cachette la plus sûre.

Pendant ses premiers mois, nous avons vécu dans mon village. Il y avait une église près de chez nous. Nous passions souvent à côté d’elle en nous promenant. J’ai prié en secret. Même si nous ne sommes pas rentrés à l’intérieur, je me suis sentie protégée parce que nous étions proches de chez elle.

Je ne savais même pas qu’elle était restaurée et ouverte à chaque fête religieuse. Comme je l’ai manqué !

Heureusement, un jour, l’église fonctionnait. C’est pourquoi nous étions déjà là à chaque fête religieuse. Il y a de belles icônes! Je n’avais jamais imaginé qu’un tel geste à Dieu serait fait dans mon petit village.

Ce qui m’a rappelé cette église hier

Église orthodoxe et les fleurs qui l’entourent

Nous ne sommes pas allés à l’église depuis que nous vivons à Madrid. Nous sommes des chrétiens orthodoxes. Et ici, les gens sont catholiques.

Alors, j’ai vite appris de mon mari qu’il y avait une église orthodoxe, mais un peu plus loin de chez nous. Elle n’est ouverte que le dimanche matin.

Avec un petit enfant et un ouvrier, notre désir de lui rendre visite ne s’est pas réalisé jusqu’à présent. Mais nous y étions en fait hier.

Nous avons allumé des bougies et prié. Nous y sommes restés très peu car le petit était fatigué:

Il y avait de belles fleurs autour de l’église. Ce fut un réel plaisir de profiter de ces magnifiques ornements naturels lorsque j’ai redécouvert une autre cachette !

Si vous avez aimé l’article, je vous incite à vous abonner à mon blog pour continuer à recevoir des articles de qualités :)!

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! :)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *